Lauréat du concours journalistique

Caritas International België Lauréat du concours journalistique
18/12/2019

Félicitations à Anne-Isabelle Justens, Sara Brarou et Marie-Flore Pirmez ! Avec leur projet sur les métiers en pénurie, elles remportent le concours “migrations, sources de développement” organisé par La Libre Belgique, l’IHECS et Caritas. L’une d’entre elles remporte un reportage à l’étranger. Retrouvez prochainement son travail dans La Libre Belgique !

Lauréat : Métiers en pénurie : migrer pour travailler

Anne-Isabelle Justens, Sara Brarou et Marie-Flore Pirmez

Parmi les 72 métiers en pénurie listés par le FOREM, on retrouve celui de boucher. Dans cette boucherie bruxelloise, les patrons sont allés jusqu’en Roumanie pour trouver un ouvrier qualifié. La migration serait-elle une des solutions pour combler le manque de main d’oeuvre dans certains corps de métier ?

Le thème : migrations, sources de développement

Aborder la migration sous un angle original, constructif et attractif est loin d’être une mission facile. Ce concours visait à encourager les étudiants en journalisme à s’exercer à ce challenge. Nous sommes impressionnés par les différents projets des étudiants, et voulons particulièrement féliciter les étudiantes qui ont réalisé le reportage sur les métiers en pénurie.” explique Dorian de Meeûs, rédacteur en chef de La Libre Belgique.

Nous avons choisi le thème de ce concours pour refléter les recherches académiques – notamment le dernier rapport de Caritas International – qui montrent que la migration est positive pour le developpement économique, politique et social de la Belgique” rajoute Elise Kervyn, chargée de plaidoyer chez Caritas International. “Bien sûr, la migration amène avec elle certains défis qu’il s’agit de relever, mais, dans l’ensemble, elle est une opportunité pour toutes et tous.”

2ème place. L'intégration par la langue

Félix Delcorps, Céline D’Hulst, Léo Scalco et Lina Triniac

L’association Dora dorës offre un accompagnement aux personnes migrantes via notamment des cours de français et un accompagnement administratif. Ce projet a été créé par Hamide Canolli, réfugiée kosovare.

3ème place. Yaman Bach : la cuisine comme moyen d'intégration

Thibault Dejace, Mathilde Lechien, Léa Nevraumont et Loïc Van Gompel 

Yaman Bach est un jeune réfugié syrien qui a ouvert un restaurant syrien avec son grand frère dans le centre de Mons.

Les autres participant-e-s

(Ordre alphabétique)

Inclusion sur les bancs de l’école
Agathe Decleire

4% des enfants en âge d’aller à l’école (5-19 ans) sont primo-arrivants en Belgique. La Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en place des dispositifs d’accueil et de scolarisation pour les intégrer progressivement à notre système scolaire. Reportage à l’école primaire du Campus Saint-Jean à Molenbeek.

Lien vers l’article d’Agathe Decleire.

O’Roots, la cuisine des racines
Agathe Decleire et Salomé Lauwerijs

Réfugié syrien, Fadel Farwi nous fait découvrir la cuisine de ses origines, et ça sent le soleil et les souvenirs. Il nous parle de recettes, mais aussi de son parcours qui l’a amené à devenir propriétaire et chef de son restaurant à seulement 24 ans.

Kraainem FC se démarque pour les réfugiés
Arthur Gosset, Emeline Hennequin, Rémy Ravaux et Guillaume Vandroogenbroek

Le Royal Europa Kraainem FC accueille des jeunes réfugiés du centre de Fédasil de Woluwe-Saint-Pierre afin de leur donner l’occasion de s’entrainer au foot plusieurs fois par semaine.

 

 

Les migrants, mine d’or pour leurs pays d’origine
Lamine Konate

La migration est un facteur de développement tant pour le pays d’accueil que le pays d’origine.

 

Said, l’infatigable combattant
Lamine Konate, Hugo Monnier et Jacqueline Ngo Hana.

D’origine marocaine, Saïd Elouizi est une personne sans-papiers résidant en Belgique depuis 2012. Militant pour la régularisation, il participe à la création du Journal des Sans Papiers  dans le but de médiatiser leur combat. Il est également le réalisateur de l’émission radiophonique “La voix sans frontières” diffusée sur Radio Panik.


Ce concours a été réalisé dans le cadre du projet MIND qui reçoit le soutien financier du programme de l’Union européenne pour la sensibilisation et l’éducation au développement (DEAR). Ce contenu relève de la responsabilité de Caritas International et ne reflète pas nécessairement la position de l’Union européenne.Drapeau de l'Union Européenne

 

Verwant nieuws

Alle nieuwsberichten