MIND : S’engager pour une politique migratoire et de développement

Caritas International Belgique MIND : S’engager pour une politique migratoire et de développement

© Caritas International - L'équipe plaidoyer composée de Tom Devriendt, Elisabeth Verniers et Elise Kervyn

© Caritas International - L'équipe plaidoyer composée de Tom Devriendt, Elisabeth Verniers et Elise Kervyn

25/01/2018

Analyses, travail d’influence sur les politiques et actions de sensibilisation, voici un bref résumé du projet ambitieux de l’équipe plaidoyer de Caritas International. Le sujet ? Les liens entre la migration et le développement. Pas de doute : les discussions seront animées, joignez-vous au débat !

L’objectif de ce projet est d’informer les décideurs politiques ainsi que les Belges sur le lien entre la migration et le développement. Nous chercherons à aiguiser les opinions existantes et à impliquer plus activement les différents pans de la société : tant le grand public que les décideurs et autres acteurs de développement. « Des informations correctes et une implication citoyenne et politique sont cruciales si nous voulons mettre notre société sur la voie du développement durable. », précise Tom Devriendt, responsable du plaidoyer politique à Caritas International.

MIND : Migration, Inter-connectivité et Développement

Le projet d’une durée de trois ans a reçu un joli nom : MIND, acronyme pour « Migration, Inter-connectivité et Développement ». Derrière ce nom, des ambitions : rassembler des récits illustratifs des liens entre les modèles de développement et de migration. Montrer comment la migration et les migrants peuvent contribuer au développement humain et économique. Analyser ce que les cadres politiques existants nous enseignent et quelle influence ils ont sur la réalité et sa perception. « Y a-t-il une différence entre cette réalité et sa perception ? Y-a-t-il des méconnaissances à propos de ces phénomènes ? Si oui, pouvons-nous les combler ? Et quel est le rôle de l’UE et de ses États membres dans cela ? Prennent-ils toujours des décisions éclairées ? », questionne Tom Devriendt entouré de son équipe.

« Nous pensons que les décisions peuvent être prises d’une meilleure manière. Caritas veut ajuster les politiques à ce sujet et les rendre plus cohérentes. Montrer les conséquences d’une politique migratoire européenne sur le développement. Et vice-versa. ». La question est à présent en suspens : quels sont les effets réels du développement sur les schémas de migration ? Le savons-nous ?

Un travail en réseau

Ce projet ne sera pas facile. Les opinions sur ces thèmes sont partagées. Les discussions souvent passionnées. Passionnées parce qu’elles touchent  au quotidien et à l’avenir d’êtres humains : des mères, pères, enfants, frères et sœurs. Impossible de rester indifférent.

12 organisations Caritas européennes* prennent ces questions à bras-le-corps. Pour trois ans. Nous partagerons régulièrement des nouvelles et des analyses. Et beaucoup d’histoires : histoires du réseau de Caritas – un réseau débordant d’énergies. Un réseau de grandes et de petites histoires. Nous sommes impatients de le partager avec vous. A bientôt !


Le projet MIND a reçu le soutien financier du programme de l’Union européenne pour la sensibilisation et l’éducation au développement (DEAR). Pour plus d’informations, c’est par ici.

Drapeau de l'Union Européenne

Note :

*

Caritas Austria, Caritas Europa, Caritas International Belgium, Caritas Czech Rep., Caritas Italiana, Caritas Portugal, Caritas Slovenia, Cordaid Netherlands, Caritas Bulgaria, Caritas Slovakia, Caritas Sweden et Caritas Bavaria.

Actualités associées

Toutes les actualités