Caritas International Belgique Au côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège
scroll to

Campagne

Antenne liégoise :
Au côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège

Caritas International BelgiqueAu côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège
Caritas International BelgiqueAu côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège
Caritas International BelgiqueAu côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège
Caritas International BelgiqueAu côté des personnes réfugiées et migrantes à Liège
février 2020

La ville de Liège, c’est bien plus que ses restaurants, son jumping ou sa magnifique gare des Guillemins. Connue pour leur esprit chaleureux, les Liégeois et Liégeoises ne manquent pas à l’appel lorsqu’il s’agit de l’accueil des personnes réfugiées et migrantes. Caritas se joint à la population liégeoise et renforce sa présence dans la Province.

Je prends contact
Une question ? Contactez-nous

Cours d’alphabétisation, permanences sociojuridiques, projets interculturels, soutien dans la recherche de logement et accompagnement dans la transition vers l’autonomie, des coups de pouce indispensables pour une vie digne et autonome en Belgique !

POUR QUI ? – QUEL SOUTIEN ? – CONTACTEZ L’ANTENNE LIÉGEOISE ?

POUR QUI ? Migrants & réfugiés vulnérables

Les personnes accompagnées présentent plusieurs points communs : elles viennent de loin et ont dû tout quitter pour se reconstruire une vie en Belgique. Leur procédure de demande d’asile est en cours ou vient d’aboutir positivement. Elles tentent alors de s’intégrer en Belgique mais leur bonne volonté ne suffit malheureusement pas. Chaque démarche entreprise se voit compliquée par leurs vulnérabilités[1] (jeune mineur, handicap, (future) mère isolée,..). Pour y remédier, Caritas leur propose un accompagnement global, individuel et à taille humaine. 

QUEL SOUTIEN ? Accompagnement vers l’autonomie

  •  Service sociojuridique, alphabétisation et interculturalité

La reconnaissance de la Région wallonne en tant qu’initiative locale d’intégration (ILI) permet à Caritas de toucher un public encore plus large. Avec un service sociojuridique, l’organisation de cours d’alphabétisation et de projets interculturels, l’équipe de Liège invite toute personne migrante ayant obtenu un statut à venir à sa rencontre. Au service sociojuridique, elles pourront compter sur un suivi social, juridique et administratif. Accessible lors des permanences du lundi de 13h à 16h et sur rendez-vous les jeudis de 16h à 19h et le vendredi matin de 9h à 13h, des informations sur les droits et devoirs des personnes ainsi que sur le droit des étrangers y sont données. Ce service sert également comme point de relais vers d’autres organisations de support.

Aux cours d’alphabétisation, le programme d’apprentissage du français a été pensé, encore et toujours, pour accroitre l’autonomie des participant-e-s. En petit groupe, 12 heures par semaine, elles et ils apprendront rapidement à communiquer dans des situations du quotidien (prendre le bus, se présenter, aller chez le médecin,…). De plus, pendant les vacances scolaires, des tables de conversation sont organisées.


Reportage de RTC Liège à l’équipe liégeoise de Caritas International

L’aspect interculturel
reprend toutes les activités visant à rassembler la population liégeoise avec les personnes migrantes et réfugiées. Cela passe par des collaborations avec des clubs sportifs, des fêtes de voisinage et bien plus encore ! Iqbal, accompagné par Caritas, témoigne lors d’un tournois de football où jeunes réfugiés et belges composent les équipes sportives de Caritas : « Nous jouons tous ensemble et faisons connaissance avec des jeunes de différentes nationalités. De cette façon, nous pouvons aller au-delà des préjugés ». Pour être au courant de toutes les prochaines activités, rejoignez le groupe Facebook « Caritas International à Liège« .

>>JE RESTE AU COURANT DES PROCHAINES ACTIVITÉS VIA FACEBOOK.

 

  • Transition vers l’autonomie

Imaginez si vous deviez vous retrouvez en Belgique, seul-e, en tant que mineur. Ou si vous aviez des vulnérabilités importantes telles que de lourds problèmes de santé. Comment faire ? Fedasil redirige certaines de ces personnes vers Caritas à Liège.

<p><em>« Avec Caritas, j’ai préparé mon plan d’action pour l’avenir. On avance étape par étape. »</em>, explique Jadallah (37 ans), résident d’un des logements de transition de Caritas.</p>

« Avec Caritas, j’ai préparé mon plan d’action pour l’avenir. On avance étape par étape. », explique Jadallah (37 ans), résident d’un des logements de transition de Caritas.

Concrètement, cela signifie un soutien à la mesure de la réalité individuelle des jeunes. Que ça soit dans notre service résidentiel pour mineurs non accompagnés (MENA) ou par un accompagnement psycho-social global et au logement. L’objectif reste le même : leur permettre de poursuivre leur épanouissement personnel et d’atteindre un niveau d’autonomie suffisant à leur majorité.

>> À LIRE : Structure d’accueil pour jeunes Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA) à Liège
>> À LIRE : Mineurs vulnérables à Liège : transition vers l’autonomie

(Ré-)apprendre à vivre en toute autonomie, tel est le chemin de la dignité pour des réfugiés vulnérables. L’équipe de Caritas à Liège en est convaincue. Elle leur propose un logement de transition après leur sortie de la structure d’accueil pour demandeurs d’asile et avant leur installation dans un logement bien à eux. Le soutien proposé est un accompagnement quotidien et complet (tant au niveau administratif, juridique, scolaire et/ou d’insertion socio-professionnelle que médical).

>> À LIRE : Réfugiés vulnérables : transition vers l’autonomie

  • Le logement

Aucun doute : l’accès à des logements décents est un pas essentiel vers l’intégration. À Liège, ce constat s’accompagne d’actions auprès de deux publics : les personnes accompagnées par Caritas et les propriétaires de biens immobiliers.

Le premier public –  qu’il soit arrivé à Caritas par Fedasil ou une procédure de regroupement familial – bénéficie d’un accompagnement à la recherche de logement. Une aide indispensable pour Ramzy[2], jeune afghan de 17 ans arrivé seul en Belgique. « J’ai déjà appelé des propriétaires mais mon français rend la discussion difficile, voire impossible. On est bloqué. On n’arrive pas à se comprendre». L’équipe d’employé-e-s et de volontaires Caritas est présente et apporte les encouragements nécessaires lors des différentes démarches (visite de logement, administration,…). Elle facilite la prise de contact avec les propriétaires, se positionne en médiateur et offre un accompagnement social en logement.

De l’autre côté de la recherche, les propriétaires solidaires. Caritas s’est joint à la campagne « propriétaire solidaire »[3] initiée par la ville de Liège en partenariat avec d’autres organisations locales. Cette initiative constitue le premier partenariat public-privé à grande échelle en lien avec le logement à Liège. « Ces dernières années, le marché privé est devenu le seul espoir pour de nombreux/ses locataires vulnérables. Les logements sociaux ne peuvent malheureusement par répondre à la haute demande et manquent » , explique Catherine Henrotte, coordinatrice de l’équipe Caritas à Liège.

>> À LIRE : Liège rche propriétaires solidaires

CONTACTEZ L’ANTENNE LIÉGEOISE ?

L’équipe liégeoise est joignable les jours ouvrables par :

Elle vous accueille dans son antenne locale située dans les locaux de l’évêché. Son service sociojuridique est accessible aux permanences du lundi de 13h à 16h et sur rendez-vous les jeudis de 16h à 19h et le vendredi matin de 9h à 13h.

Voici l’adresse : Rue des Prémontrés 40, 4000 Liège (Google Maps)

Notre équipe d’assistants sociaux expérimentés organise quotidiennement une permanence à Bruxelles aussi. Ils pourront vous soutenir dans les domaines du regroupement familial, du retour volontaire, la recherche de logement ou l’accompagnement médical. Si vous êtes en situation précaire en tant qu’étudiant étranger ou mineur non-accompagné, vous pourrez également y trouver de l’aide. N’hésitez à prendre rendez-vous par téléphone au 02 229 36 11 entre 8h30 et 15h30. Vous avez aussi la possibilité de vous rendre à la permanence sans rendez-vous le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 15h30.

 

NOTES :

[1] Une personne est considérée comme vulnérable si elle souffre par exemple d’un handicap physique, psychologique ou social. Nous accompagnons également des mineurs non accompagnés (MENA), des femmes enceintes ou avec un nouveau-né, des personnes âgées ainsi que des familles nombreuses. Notre attention est aussi portée sur des parents isolés, des personnes réinstallées en Belgique et des individus souffrant d’un isolement social ou d’analphabétisme.

[2] Nom d’emprunt par soucis d’anonymat.

[3] Plus d’informations sur cette campagne sur le site qui lui est consacré : www.proprietairesolidaire.be.


Avec le soutien de Fedasil, de la région wallonne, de la fédération Wallonie-Bruxelles et du CRIPEL

 

Actualités associées

Toutes les actualités

Projets associés

Tous les projets

Découvrez toutes nos autres campagnes

Toutes les campagnes