Des cliniques mobiles pour subvenir aux besoins médicaux urgents

Caritas International Belgique Des cliniques mobiles pour subvenir aux besoins médicaux urgents

© Caritas Libanon

© Caritas Libanon

25/09/2019

« Nous créons la couverture sociale qui n’existe pas au Liban ». Irène Giovannetti, responsable des programmes de Protection de Caritas Liban, donne le ton. De nombreux Libanais et réfugiés syriens au Liban n’ont pas accès aux soins médicaux de base. Impossible pour eux de payer un médecin, même quand c’est très grave. Caritas a urgemment besoin d’aide médicale et de votre soutien.

Au Liban, le système de santé est privatisé et très cher. Et ce dans un contexte ou la pauvreté gagne, chaque jour, du terrain. « Ces dernières années, nous avons vu des personnes, des Libanais, qui étaient auparavant des donateurs et des volontaires pour Caritas, tomber dans la nécessité », rapporte également Dayane Daou, à la tête du département des soins de santé de Caritas Liban. « A peu près la moitié de la population est couverte par la sécurité sociale nationale. 35% des dépenses de la santé sont à charge de la personne et une assurance privée coûte facilement 2.000 dollars. » Soit, impayable pour la majorité de la population.

Hôpitaux…

Caritas dispose de 10 centres de soins de santé de première ligne au Liban. Avec tout l’équipement moderne nécessaire. Et d’excellents médecins, dentistes et thérapeutes. Tous les jours, 150 à 200 personnes frappent à la porte d’un de ces centres pour demander de l’aide. Mais, malheureusement, de nombreux réfugiés vivent trop loin pour se rendre dans l’un de ces centres. C’est pourquoi, Caritas amène l’hôpital jusqu’à eux grâce aux cliniques mobiles.

… et cliniques mobiles

Des médecins et infirmiers/ières de Caritas parcourent déjà le pays à bord de 9 cliniques mobiles afin de venir en aide aux plus vulnérables. Des réfugiés, mais aussi des Libanais, parce que, ces dernières années, de plus en plus de Libanais sont aussi touchés par la pauvreté. Néanmoins, ces cliniques mobiles coûtent très cher pour Caritas : plus de 155.000 euros par an. Sans compter les médicaments à renouveler régulièrement.

L’hiver sera bientôt là et avec lui, le froid qui touchera durement de nombreux réfugiés vivant sous tentes au Liban. Aidez-nous à leur offrir une consultation chez un médecin quand ils en ont besoin.

Soutenez ces cliniques mobiles et faites un don aujourd’hui encore sur le compte BE88 0000 0000 4141 ou sur notre plateforme en ligne. D’avance merci.

Actualités associées

Toutes les actualités