Centre d’accueil de Scherpenheuvel

Caritas International Belgique Centre d’accueil de Scherpenheuvel

© Isabel Corthier - L’accueil doit toujours être couplé à un accompagnement humain, digne et de qualité. Caritas y veille pour cette famille à Scherpenheuvel et pour tous les résident-e-s de nos différentes structures d’accueil en Belgique.

© Isabel Corthier - L’accueil doit toujours être couplé à un accompagnement humain, digne et de qualité. Caritas y veille pour cette famille à Scherpenheuvel et pour tous les résident-e-s de nos différentes structures d’accueil en Belgique.

07/11/2016

Nom:

Centre d'accueil collectif de Scherpenheuvel

Public cible:

165 hommes, femmes et enfants vulnérables dont la procédure d’asile est en cours.

Objectifs:

Les personnes qui rentrent dans ce centre d'accueil collectif reçoivent un accompagnement psycho-socio-juridique et administratif de qualité. Le but ? Permettre la promotion de leur autonomie, leur insertion et leur intégration. Elles reçoivent ainsi un accueil de qualité et y mènent une vie décente.

Lieu:

Scherpenheuvel, Brabant-Flamand

Durée:

Projet démarré en novembre 2015

PARTENAIRES:

Caritas Vlaanderen

Contexte : de l'urgence à la vulnérabilité

Suite à la croissance des demandes en Belgique à l’été 2015, nous avons ouvert deux centres d’accueil collectifs : un se situait à Spa et l’autre à Scherpenheuvel. Depuis, la situation a évolué avec, en conséquence, la fermeture du centre d’accueil d’urgence à Spa et l’adaptation de celui de Scherpenheuvel.

En mars 2018, le Conseil des ministres avait décidé de fermer tous les derniers centres d’accueil d’urgence pour demandeurs/euses de protection internationale (d’asile) et ce compris, notre centre d’accueil de Scherpenheuvel. Le gouvernement est ensuite revenu sur sa décision et a demandé d’y accueillir un autre type de profil : des personnes en situation de vulnérabilité (jeunes, personnes souffrants de problèmes médicaux ou psychosociaux,…). S’en est suivi des travaux pour améliorer l’accessibilité du bâtiment et s’adapter aux besoins de nos nouveaux résidents.

©Isabel Corthier – Un résident de Scherpenheuvel avec son enfant.

Activité : un accompagnement de qualité et sur mesure

Les demandeurs/euses de protection internationale ont droit à l’accueil tout au long de la procédure d’asile. Cet accueil comprend l’hébergement, mais également les repas, l’habillement, l’accompagnement médical, social, psychologique ainsi que l’accès à l’aide juridique, à une allocation journalière et à des formations professionnelles. A Scherpenheuvel, une équipe de 25 personnes accueille et accompagne dans leur vie quotidienne un peu plus de 150 personnes en attente d’une réponse à leur demande d’asile.

Présente 24/7, les compétences de cette équipe multidisciplinaire sont aussi variées que les besoins des résident-e-s. Plus qu’un travail, il s’agit aussi d’un engagement personnel comme en témoigne Marisa, infirmière au centre : « Il y a 18 ans, j’étais moi-même réfugiée et j’ai été accompagnée par Caritas. Je boucle la boucle. ».

>>PLUS DE TEMOIGNAGES : Focus vulnérabilités : « Tout est difficile en chaise roulante »
 

Les tâches de l’équipe au centre vont de l’encadrement et l’accompagnement des résident-e-s dans leur vie quotidienne à la diffusion d’informations et à leur orientation en fonction de leurs besoins, dans les différents aspects de leur vie.

« Cela peut donc aller de l’intégration des enfants dans le milieu scolaire à un soutien à la (re)construction d’un réseau social, ou encore, à la recherche de formations et/ou d’emploi. », explique Gitte Claeys, responsable du centre. « Un suivi psycho-social des résidents est aussi assuré par la mise en place d’un accompagnement individuel et sur mesure. Si besoin, nous proposons également du soutien psychologique, individuel ou en groupe. »

Accent : Aide à la procédure d'asile

Les personnes qui séjourneront dans le centre sont des personnes en situation de vulnérabilité qui ont demandé une protection internationale (l’asile) en Belgique. Elles sont hébergées et accompagnée tout au long de l’examen de leur demande qui peut durer entre 4 et 18 mois.

Un accent particulier est mis sur l’accompagnement juridique individuel et de qualité. Le soutien apporté par l’équipe de Caritas consiste à les informer, orienter et conseiller dans les choix qui se posent dans le cadre de la procédure d’asile ou de séjour, et du droit à l’accueil. « Cet accompagnement permet à la personne en procédure de la comprendre, d’en être partie prenante et de mieux assumer les décisions qui apparaissent alors comme plus légitimes », conclut Gitte Claeys.

Plus d'informations

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous

Actualités associées