Balkans : Caritas en aide aux victimes des inondations

Caritas International  Balkans : Caritas en aide aux victimes des inondations
20/05/2014

Caritas International soutient le programme d’urgence de Caritas en Bosnie-Herzégovine et en Serbie, pour faire face aux pires inondations que la région ait connues en 120 ans. Cette aide est affectée aux distributions de vivres, d’eau et de biens de première nécessité en cours. La réhabilitation des lieux et des moyens d’existence constituera ensuite la priorité.

La crue de tous les superlatifs

L’équivalent de 3 semaines de précipitations s’est abattu sur la région en l’espace de quelques jours, causant des crues massives et des glissements de terrain. Le bilan humain s’élève aujourd’hui à 44 décès et s’alourdit d’heure en heure. Plus de 100 000 foyers sont privés d’électricité. Au total, 1.200.000 personnes et 30% du territoire bosniens sont affectés. Les évacuations se poursuivent. Et des dizaines de centres collectifs installés dans les villes affectées accueillent près de 30.000 personnes.

« Des dizaines de villes de Bosnie et de Serbie ont été envahies par les eaux depuis mercredi. Les précipitations ont sensiblement baissé d’intensité samedi, mais les crues de rivières continuaient à faire des ravages. Des dizaines de milliers de personnes ont été piégées dans leurs immeubles et maisons, accessibles uniquement par bateau pneumatique. Maglaj, Doboj et Samac, dans le nord de la Bosnie, et Obrenovac, en Serbie, sont les plus touchées », témoigne Gaëtan Devisme, chargé des programmes de Caritas International dans la région, basé à Sarajevo.

Elan de solidarité

Caritas International libère aujourd’hui 50.000 euros pour contribuer à l’effort de première urgence mis en oeuvre par ses partenaires, Caritas Serbie et Caritas Bosnie-Herzégovine. Sur place, un immense élan de solidarité s’est mis en place. A travers leur réseau de centaines de paroisses et de volontaires, les Caritas locales collectent et distribuent des vivres, de l’eau, des médicaments et des articles d’hygiène. 25 camions sillonnent la Bosnie sous eau pour atteindre celles et ceux qui n’ont à ce stade reçu aucune aide.

« L’heure est à l’urgence. On ne parle pas encore des dégâts d’ordre économique, mais l’élevage et l’agriculture sont fortement touchés. Après le retrait de l’eau, les dégâts seront très importants : voieries, maisons, infrastructures, cheptel, parcelles agricoles… Un appui durable, à une population essentiellement rurale, sera vital en vue de la réhabilitation des lieux et de leurs moyens d’existence. Le réseau Caritas est en train d’échafauder un vaste programme post-urgence dont la mise en oeuvre ne peut se faire attendre. », poursuit Gaëtan Devisme de Caritas International.

Depuis 2002, Caritas International mène en Bosnie-Herzégovine, en Serbie et au Kosovo des activités visant la promotion de pratiques agricoles durables et la diversification des exploitations, ainsi que le développement de l’éco-tourisme. Dans les régions affectées, les avancées enregistrées sur le plan socio-économique par les communautés sont menacées par ces inondations.

Serbian army soldiers evacuate people from a flooded house in the town of Obrenovac, southwest of Belgrade May 16, 2014. The heaviest rains and floods in 120 years have hit Bosnia and Serbia, killing five people, forcing hundreds out of their homes and cutting off entire towns. REUTERS/Marko Djurica (SERBIA - Tags: DISASTER ENVIRONMENT MILITARY) - RTR3PGM4

Actualités associées

Toutes les actualités