Volcan Taal aux Philippines : Caritas se tient prête

Caritas International Belgique Volcan Taal aux Philippines : Caritas se tient prête

© Nelsie Alvarez/NASSA/Caritas Philippines - L'éruption observée depuis Tagaytay

© Nelsie Alvarez/NASSA/Caritas Philippines - L'éruption observée depuis Tagaytay

15/01/2020

Le volcan Taal aux Philippines s’est réveillé dimanche dernier, le 12 janvier, provoquant une énorme colonne de cendres, une fontaine de lave et des tremblements de terre. La population appréhende de nouvelles éruptions plus violentes et leurs conséquences. On estime que près de 460.000 personnes[1] vivent dans la zone à risques de 14 km autour du volcan. La capitale, Manille, est à moins de 70 km.

40.126 personnes sont actuellement réfugiées dans des centres d’évacuation[2]. Les besoins y sont grands, qu’il s’agisse de nourriture, eau potable, médicaments, masques contre les cendres, kits d’hygiène, matelas, couvertures, générateurs, lampes ou encore abris temporaires. Les églises accueillent également des personnes sinistrées. Caritas Philippines suit la situation de près.

La réponse de Caritas

« La situation est préoccupante, même s’il est difficile à ce stade de prévoir comment les choses vont évoluer », confirme Sébastien Dechamps, notre coordinateur de l’aide d’urgence. « Heureusement, Caritas Philippines dispose d’une solide expérience pour faire face aux crises et se tient prête à intervenir. »

Depuis Manille, Caritas a déjà envoyé du riz, des kits d’hygiène et d’autres fournitures de base à sa section locale à Lipa, au bord du lac où se trouve le volcan. A quelques dizaines de kilomètres plus au nord, la section de Caritas à Imus a mis en place un centre opérationnel, pour répondre de manière efficace aux besoins les plus urgents.

Un volcan imprévisible

Le volcan Taal est situé sur une île au milieu du lac Taal, à environ 70 km de la capitale Manille. 137 secousses sismiques d’intensité variable y ont déjà été enregistrées ces derniers jours, ce qui pourrait annoncer de nouvelles éruptions.

Manille et plusieurs autres villes ont été atteintes par un nuage de cendres. Les autorités craignent par ailleurs que les débris, en tombant dans le lac, donnent naissance à des vagues gigantesques et provoquent un « tsunami volcanique ».

Note :

2

National Disaster Risk Reduction and Management Council (NDRRMC): Situational Report No. 08 re Taal Volcano Eruption, 15 janvier 2020.

Actualités associées

Toutes les actualités