Le virus Ebola de plus en plus virulent au Congo

Caritas International Belgique Le virus Ebola de plus en plus virulent au Congo

© Caritas Congo - La distribution des vivres

© Caritas Congo - La distribution des vivres

15/02/2019

Une épidémie d’Ebola fait actuellement rage à l’Est de la République Démocratique du Congo. Selon le gouvernement congolais, elle est la seconde plus virulente dans l’histoire du pays avec, à présent, 521 personnes décédées sur 829 cas de fièvre hémorragique confirmés dans 19 zones de santé affectées. Le réseau Caritas continue à aider les malades et leurs familles.

En mai 2018, 25 morts sur un total de 54 cas d’infection étaient recensées. Depuis l’infection s’est propagée et s’enracine dans la région. Et, l’épidémie s’étend petit à petit vers le Sud.

Epidémie et insécurité

Cette remontée spectaculaire de l’épidémie fait suite au soulèvement populaire dans les villes de Butembo et de Beni. Cette dernière est, avec 147 morts, la ville la plus touchée. En effet, la population avait été privée de participer aux élections présidentielles et législatives du 30 décembre dernier. Les habitants révoltés s’en sont alors pris aux symboles de l’Etat et sont allés jusqu’à piller le Centre de traitement de la Maladie à Virus Ebola. Pris de panique, les malades se sont enfuis et ont ainsi répandu la maladie au sein de la population. Le matériel médical, les médicaments et autres équipements ont également été emportés par la population constituant ainsi de nouvelles sources de contamination.

Le contexte sécuritaire dans la région n’arrange en rien la propagation de l’épidémie. « La situation sécuritaire dans la région reste volatile et préoccupante.», rapportent nos collègues Caritas sur le terrain.

Le réseau Caritas en action

Caritas reste présente et active. Nous travaillons à la sensibilisation communautaire sur les risques de contamination, notamment en formant des leadeurs d’opinion et des volontaires au sein des paroisses et des écoles ;  et la mise en place des mesures préventives contre l’Ebola, la distribution des vivres aux ménages de contact de 1ère ligne affectés et les activités d’hygiène et d’assainissement.

« Depuis le début de cette dernière phase de l’épidémie, nous  avons également dépêché un de nos experts sur place pour appuyer la Caritas Butembo-Beni dans la coordination des activités avec différents partenaires et les Caritas concernées par cette épidémie : Bunia, Goma, Wamba et Kisangani. », explique Guy-Marin Kamandji, Caritas Congo.

De plus, toutes les Caritas locales continuent à assurer le suivi des différents points de chloration installés aux entrées des Eglises, des écoles et autres lieux de grandes fréquentations.

« Les efforts sur les fronts de l’éradication de l’épidémie doivent impérativement continuer mais les moyens font défaut et l’épidémie reste loin d’être maîtrisée. », conclut Guy-Marin Kamandji. Si l’épidémie continue à s’aggraver, Caritas, ensemble avec tout son réseau, se tient prête pour une mobilisation humanitaire d’urgence.

Actualités associées

Toutes les actualités