Éthiopie : Des fléaux en cascade

Caritas International Belgique Éthiopie : Des fléaux en cascade

© Caritas - Invasion des criquets pèlerins en Éthiopie. Cette photo ne présente que l’un des problèmes dont doit faire face les étiopien-ne-s actuellement.

© Caritas - Invasion des criquets pèlerins en Éthiopie. Cette photo ne présente que l’un des problèmes dont doit faire face les étiopien-ne-s actuellement.

09/11/2020

Ce n’est pas la première catastrophe humanitaire qui frappe l’Éthiopie. Elle a déjà connu des sécheresses mortelles, la pauvreté et la famine. Mais l’Éthiopie s’est toujours relevée. Cette année, le Covid-19, la guerre et les criquets pèlerins ont fait affreusement empirer la situation. Et les criquets vont inévitablement revenir. Si nous n’agissons pas maintenant, nous verrons bientôt à nouveau les dommages de la faim marquer le corps et le visage des enfants. Témoignages très inquiétants d’Amanuel, Gimja et Fana, habitant-e-s d’Ethiopie.

Les Éthiopien-ne-s n’avaient plus connu ça depuis 70 ans. Les criquets pèlerins étaient partout, jusque dans les maisons. Un véritable cauchemar. Les essaims précédents ont laissé derrière eux des milliards d’œufs, qui vont à leur tour donner naissance à de nouvelles nuées de criquets pèlerins dévastateurs.

Les criquets pèlerins : un cauchemar

Un grand essaim de criquets peut manger en une journée autant que 2.500 personnes en un an. Lorsqu’ils se posent quelque part, il ne reste plus un brin d’herbe pour les moutons et les vaches. Et, comme dans la Bible, les fléaux se sont enchaînés : la sécheresse, la covid-19, la guerre et les criquets pèlerins. Malheureusement, l’équation est simple : criquets + sécheresse + pauvreté + guerre = faim. Nous devons agir d’urgence. Tant que c’est encore possible.

>JE FAIS UN DON AUJOURD’HUI ENCORE 

©Caritas Suisse – Amanuel Bure (50 ans), paysan éthiopien.

Amanuel Bure (50 ans), paysan éthiopien témoigne avec anxiété : « Un nuage de criquets pèlerins s’est posé dans mon champ. Ils n’ont rien laissé derrière eux, sauf des millions d’œufs. Ensuite, les insectes sortis de ces œufs ont mangé les nouvelles graines. J’ai tout perdu, tout mon gagne-pain. Que me reste-t-il pour sauver ma famille de la faim ? »

Covid-19, sécheresse, guerre, criquets pèlerins et flambée des prix

« Depuis février, je me fais de gros soucis pour la santé de mes enfants et de mes petits-enfants », témoigne Gimja Gebray (63 ans). Elle vit avec son petit-fils Samual (8 ans), une vache et quelques volailles. «  Il n’y a pas que le coronavirus. Nous sommes également préoccupés par la sécheresse, la paix et les criquets. En un an, le prix du blé a plus que doublé. Si je reçois le soutien nécessaire, je pourrai élever des poulets et faire pousser des légumes chez moi. »

© Caritas International – Fana Abraha (40 ans) vit chez ses parents avec ses trois enfants et ses 25 poulets.

Fin avril, les criquets ont aussi envahi le village de Fana Abraha (40 ans). : « La peur de ces criquets s’ajoute à la peur de la faim, de la sécheresse, du manque d’eau potable et du coronavirus. L’an dernier, j’ai reçu un micro-crédit pour élever 25 poulets. Cela m’a beaucoup aidée mais, maintenant il n’y a pas assez d’eau ni de nourriture pour poulets. Pour aller chercher de l’eau, il me faut une heure et demie. »

C’est le moment de prévenir le pire. C’est pourquoi nous devons fournir maintenant une aide d’urgence. Pour soutenir les personnes qui souffrent de la faim et de malnutrition. Pour aider les familles avec enfants à avoir de quoi manger. Et plus important encore, pour fournir aux familles paysannes les ressources nécessaires pour faire pousser à nouveau leur propre nourriture et pouvoir se défendre contre cette plaie que constituent les criquets pèlerins.

Pour Noël, aidez-nous à combattre la faim en Éthiopie

Faites de Noël une fête de paix et de solidarité cette année encore. Aussi en Éthiopie. Avec votre soutien, nous pouvons y assurer l’avenir de personnes vulnérables de trois manières :

  • Avec du riz, de l’huile, du sel et de la farine : des aliments de base comme aide d’urgence pour survivre.
  • Avec des semences pour les agriculteurs/rices afin de compenser la perte de leurs récoltes.
  • Avec un dispositif sonore pour effrayer les criquets pèlerins et les éloigner des récoltes.

Grâce à vous, nous pourrons rendre Noël plus doux en Éthiopie. Merci infiniment. Merci d’agir avec nous. Faites un don dès aujourd’hui sur notre plateforme de don en ligne ou sur le compte BE88 0000 0000 4141 avec la communication « 3944 ETHIOPIE  » 

Et pensez-y : à partir de 40 euros, vous aurez droit exceptionnellement à une réduction d’impôts de 60 % ! L’occasion de faire quelque chose en plus en cette période de Noël si vous le pouvez.

Actualités associées

Toutes les actualités