Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

© Johanna de Tessières

© Johanna de Tessières

13/12/2022

Lisez la nouvelle édition de notre série de publications – « Actions locales, leçons globales » – qui témoigne des leçons politiques des engagements du réseau Caritas dans des contextes fragiles. Cette collection d’articles se plongent en particulier sur l’accueil des réfugié-e-s en Ouganda, la situation des retourné-e-s au Burundi et les liens entre le climat et l’insécurité alimentaire au Niger.

Suivant l’édition précédente de cette publication qui se concentrait sur la situation à l’Est de la RD Congo, les analyses, témoignages, bonnes pratiques et recommandations politiques rassemblés par Caritas International Belgique (CI.be) dans cette édition de « Actions Locales, Leçons Globales » concernent trois autres contextes de crises prolongées.

Nos organisations partenaires du réseau Caritas au Burundi, au Niger et en Ouganda partagent ici leurs expériences et leur expertise locale sur les enjeux suivants :

  • Le renforcement des réponses et structures locales en matière de prévention des risques climatiques, alimentaires et de conflits.
  • Le soutien au développement socio-économique dans des contextes fragiles, par la promotion de l’agriculture familiale et de sources de revenus diversifiées, inclusives et durables.
  • L’intégration des enjeux de mobilité, de protection des population déplacées et de paix dans les programmes et politiques.
  • L’élaboration d’une position sur le « triple nexus » [1] qui explicite la vision de la Belgique dans son implémentation dans des contextes fragiles.

>> À LIRE, la publication dans son intégralité : Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

À l'ouest de l'Ouganda, Caritas a soutenu Bahati et Issa, son fils adoptif, à ouvrir une boulangerie pour subvenir à leurs besoins © Esther Mbabazi

Réfugié-e-s en Ouganda : Quelles perspectives de solutions durables ?

> Lisez l’article sur l’Ouganda (pages 5 à 12)

Cette analyse a été rédigée en partenariat avec Caritas Hoima (HOCADEO).

Les conflits qui s’enflamment en RD Congo et au Soudan du Sud continuent de pousser des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants à fuir vers l’Ouganda, le pays africain accueillant déjà le plus de réfugié-e-s. Alors que les autorités ougandaises expriment leur intention de poursuivre leur longue tradition d’hospitalité et de protection, certains obstacles clés subsistent sur la voie de la promotion de solutions durables pour toutes et tous.

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

Jacinthe a fui le Burundi pour la Tanzanie pendant la guerre civile en 1993, avant de revenir s’installer dans la province de Kirundo, au nord du Burundi. © Isabel Corthier / Caritas International

Retourner au Burundi, mais dans quelles conditions ?

> Lisez l’article sur le Burundi (pages 13 à 20)

Cette analyse a été rédigée avec le département Justice et Paix de la Caritas Muyinga (ODEDIM).

En février 2022, l’Union européenne (UE) levait les sanctions politiques sur le Burundi, en citant comme signe de progrès le « grand nombre de réfugiés {qui y} sont retournés volontairement ».[2] Derrière ces statistiques, des centaines de milliers de personnes de retour au pays après plusieurs années en exil continuent de faire face à une multitude de défis spécifiques. Pour y répondre une approche holistique accompagnée d’un suivi et un soutien des engagements pris par le Gouvernement burundais s’imposent.

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Ouganda, Burundi, Niger – L’urgence des solutions durables

Les pratiques agroécologiques, telles que promues par Caritas, sont particulièrement efficaces dans des contextes comme le Niger où l’accès à l’eau et la désertification représentent des défis de taille. © Johanna de Tessières / Caritas International

Climat et insécurité alimentaire au Niger : Prévention, agroécologie et mobilité humaine

> Lisez l’article sur le Niger (pages 21 à 28)

Cette analyse a été rédigée en partenariat avec la CADEV Niger.

Au Niger, peut-être plus qu’ailleurs, le défi de la sécurité alimentaire ira de pair avec celui de l’adaptation climatique. Trois pistes d’intervention se dessinent aujourd’hui: investir dans la prévention et l’anticipation des risques climatiques, soutenir l’agroécologie pour transformer les systèmes alimentaires, et rendre transversale la mobilité humaine dans le cadre des politiques climatiques et de coopération.

> Vous souhaitez recevoir la prochaine édition de « Actions locales, leçons globales » ? Inscrivez-vous à la newsletter « Points de vue » ! 

> Vous avez des questions concernant cette publication ? Ecrivez-nous à advocacy@caritasint.be



Note :

[1]

Encouragée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’approche dite du “triple nexus” ambitionne d’allier les actions humanitaires, de développement durable et de consolidation de la cohésion sociale, afin de renforcer la durabilité des interventions, réduire les vulnérabilités et s’attaquer aux causes profondes de celles-ci. Pour en savoir plus : OCDE (2019) Recommandation du CAD sur l’articulation entre action humanitaire, développement et recherche de la paix ; 11.11.11 (2021) Triple Nexus: How Humanitarian, Development and Peace Actors can Work Together.

Actualités associées

Toutes les actualités