Actions locales, leçons globales : Surmonter la fragilité en RD Congo

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Surmonter la fragilité en RD Congo

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

16/11/2021

Découvrez « Actions locales, leçons globales », la nouvelle série de publications sur les engagements du réseau Caritas auprès de communautés qui font face à des conflits, à des catastrophes et à la pauvreté. Cette première édition met en lumière nos expériences auprès des populations affectées par des crises complexes en RD Congo.

« Actions locales, leçons globales » a pour objectif de mettre en évidence des leçons locales en lien avec des thématiques humanitaires, de développement durable et de protection des droits. Vous y trouverez des analyses, des témoignages, des bonnes pratiques et des recommandations politiques.

Cette première édition rassemble des analyses et des témoignages tirés de l’engagement de longue date du réseau Caritas auprès des communautés qui vivent en situation de crise en RD Congo. Nous y proposons des pistes de solution adaptées et durables pour répondre aux défis majeurs soulevés par les crises ponctuelles, les déplacements de population et les violations des droits.

Celles-ci peuvent être résumées en 3 points :

  • Adapter les financements aux crises complexes en les rendant plus souples, durables et accessibles aux acteurs locaux ;
  • Soutenir et évaluer des approches holistiques et durables (triple nexus[1]) pour appuyer les populations affectées par des crises complexes ;
  • Renforcer les réponses locales qui permettent de prévenir les conflits, de consolider la paix, de défendre les droits et de favoriser l’accès à la justice.

>> À LIRE : la publication dans son intégralité : ALLG – Surmonter la fragilité en RD Congo

2021 : une nouvelle année difficile pour les populations vulnérables en RD Congo

L’année 2021 a été une année particulièrement pénible pour les communautés vulnérables de la RD Congo. Ces personnes ont été confrontées à un cumul de crises ponctuelles et prolongées. L’insécurité alimentaire et les vulnérabilités ont été lourdement aggravées par la persistance des conflits armés, des fragilités socio-économiques et des impacts du COVID-19.

RD Congo : Cinq statistiques clés en 2021

  • Durant les trois premiers trimestres de l’année 2021, 1.381 civil-e-s congolais-e-s sont mort-e-s du fait de l’insécurité prolongée dans certaines parties du pays.[2]
  • La RD Congo est le deuxième pays au monde à compter le plus de déplacé-e-s internes : 5,4 millions de personnes. La grande majorité (99%) ont fui à cause des conflits et violences dans leurs provinces.[3]
  • Environ 27,3 millions de personnes vivent dans une situation d’insécurité alimentaire aiguë élevée, et près de 7 millions d’entre elles dépendent de l’aide alimentaire pour survivre. [4]
  • À l’échelle mondiale, la RD Congo est l’un des 10 pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique.[5]
  • Le Plan de réponse humanitaire des Nations unies pour la RD Congo ($2 milliards) sera financé à environ 35% en 2021 : une nette baisse depuis 2015 (64% financé) qui contraste avec l’augmentation croissante des besoins identifiés.[6]

Ancrage local et réactivité : les piliers de la réponse d’urgence de Caritas

La réponse du réseau Caritas aux urgences repose sur 2 piliers :

  • un enracinement local qui permet de préparer les communautés aux situations de crise,
  • prolongé par une capacité d’intervention rapide et flexible auprès des populations affectées.

Les engagements du « Grand Bargain »[7] sur la localisation de l’aide doivent servir de boussole pour améliorer ces actions humanitaires en RD Congo et ailleurs.

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Surmonter la fragilité en RD Congo

L’équipe de Caritas Développement Bukavu est particulièrement proche des communautés vulnérables au Sud-Kivu. © Caritas International Belgique

Le modèle de protection communautaire de Caritas dans les zones isolées du Sud-Kivu

Le réseau Caritas en RD Congo est convaincu que la défense des droits humains et la consolidation de la cohésion sociale sont des préalables essentiels au développement inclusif des toutes les communautés, ainsi qu’à la prévention des conflits et des violations des droits. Les Comités locaux d’organisation communautaire (CLOC) est une méthodologie développée au Sud-Kivu par les Caritas Développement Bukavu, Kasongo et Uvira avec le soutien de la Caritas Espagne. Elle apporte des réponses communautaires aux enjeux de paix et de justice propres à ces contextes.

Caritas International Belgique Actions locales, leçons globales : Surmonter la fragilité en RD Congo

Les membres du CLOC devant leur bureau à Luntukulu © Caritas International Belgique

Triple nexus en RD Congo : vers des solutions durables pour les populations affectées par des crises complexes

En RD Congo et ailleurs, le réseau Caritas favorise des réponses holistiques et systémiques pour répondre durablement aux besoins et aux attentes des populations affectées par des crises complexes, en suivant la logique du « triple nexus».[1] C’est le cas, par exemple, dans les provinces du Sud-Kivu et du Kasaï-Central, où Caritas International Belgique et ses partenaires soutiennent les communautés hôtes, déplacées et retournées pour les aider à reconstruire leurs vies et leurs sociétés.

Des prestations de théâtre participatif sur le thème de la cohésion sociale ont été organisées par des jeunes formé-e-s avec Caritas pour sensibiliser les communautés à Bitale, au Sud-Kivu ©Nyiragongo Ngoma Productions / Caritas International Belgique

>> Vous souhaitez recevoir la prochaine édition de « Actions locales, leçons globales » ? Inscrivez-vous à la newsletter « Points de vue » ! 

Note :

[1]

Encouragée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’approche dite du “triple nexus” ambitionne d’allier les actions humanitaires, de développement durable et de consolidation de la cohésion sociale, afin de renforcer la durabilité des interventions, réduire les vulnérabilités et s’attaquer aux causes profondes de celles-ci. Pour en savoir plus :  Recommandation du CAD sur l’articulation entre action humanitaire, développement et recherche de la paix.

[2]

Armed Conflict Location & Event Data Project (ACLED), Dashboard, consulté en novembre 2021

[3]

Internal Displacement Monitoring Centre (IDMC), Democratic Republic of the Congo, consulté en novembre 2021

[4]

Integrated Food Security Phase Classification (IPC), IPC DR Congo Alert – March 2021, consulté en novembre 2021

[5]

Notre Dame Global Adaptation Initiative (ND-GAIN), ND-GAIN Country Index, consulté en novembre 2021

[6]

United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs, Democratic Republic of the Congo (DRC), consulté en novembre 2021

[7]

En 2016, les conclusions du « Grand Bargain » – le processus de réforme du système humanitaire international – engageaient les acteurs et bailleurs humanitaires à renforcer la durabilité et l’équilibre des partenariats avec les acteurs locaux et à accroitre la flexibilité et la pérennité des réponses.

Actualités associées

Toutes les actualités