Un nouveau groupe de 34 réfugiés syriens est arrivé en Belgique grâce à un visa humanitaire

Caritas International Belgique Un nouveau groupe de 34 réfugiés syriens est arrivé en Belgique grâce à un visa humanitaire

© Sant'Egidio

© Sant'Egidio

08/06/2018

Ce jeudi 7 juin,  10 familles sont arrivées à l’aéroport national de Bruxelles-Zaventem. Il s’agit  de 19 adultes et 15 enfants ayant fui la guerre en Syrie, qui survivaient depuis lors dans des conditions particulièrement  difficiles en Turquie. Ils peuvent désormais construire une nouvelle vie dans notre pays grâce à l’accompagnement de  paroisses et à l’appui de Caritas International.

« L’émotion était palpable à leur arrivée », raconte Sofie De Mot, responsable intégration chez Caritas. « Certains d’entre eux avaient déjà de la famille ici, des proches qu’ils n’avaient plus vus depuis des années. Beaucoup étaient fatigués après leur long voyage, surtout les enfants et les personnes âgées. Les familles d’accueil ayant répondu à l’appel des paroisses leur ont offert un premier accueil chaleureux. »

Intégration en Belgique

A terme,  150 réfugiés syriens seront accueillis grâce à ce dispositif mis en place par la communauté Sant’Egidio et un réseau interreligieux composé des principaux cultes reconnus en Belgique. Jusqu’ici, 38 réfugiés syriens sélectionnés sur base de leur vulnérabilité sont déjà arrivés en Belgique via ce réseau, en provenance de la Turquie et du Liban.

« Les familles sont directement prises en charge par les communautés locales et les paroisses. Caritas soutient ces dernières avec un helpdesk », explique Sofie De Mot. « Plusieurs familles ont entretemps déjà été reconnues comme réfugiées ».

Encore 78 personnes attendues

Dans les semaines et les mois qui viennent, ce sont 78 réfugiés qui vont encore arriver dans notre pays. Ils sont attendus en Belgique dans le même cadre que les 72 réfugiés déjà présents : les autorités se chargent de fournir le visa humanitaire, les cultes de notre pays et les communautés locales prennent en charge la plus grande partie de l’accueil, avec le soutien de Caritas.

Pour rappel, ces 150  personnes ne recevront donc pas l’aide matérielle des autorités belges, mais seront accueillies par différents cultes et communautés religieuses réparties à travers tout le pays.  Ce dispositif consacrant des voies légales d’accès et un accueil organisé par la société civile  se conçoit en complément du modèle d’accueil en vigueur.

Actualités associées

Toutes les actualités