Qu’avons-nous réalisé ensemble en 2017 ?

Caritas International Belgique Qu’avons-nous réalisé ensemble en 2017 ?

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

24/07/2018

Grâce à votre soutien en 2017, Caritas International a pu continuer à être présente à chaque niveau du cycle de soutien et d’engagement envers les personnes en détresse, tant dans leurs pays d’origine qu’en Belgique. Voici, un bref retour sur l’année 2017 et une invitation à en lire plus dans notre rapport annuel à présent disponible. Nous ne le dirons jamais assez : merci !

« Partager le chemin », tel est le fil rouge de notre rapport annuel 2017. En effet, nos projets se déploient en dialogue étroit avec les personnes concernées et s’enrichissent chaque jour de nos rencontres sur le terrain. Nous travaillons avec une grande diversité d’acteurs, en synergie étroite avec eux. En partageant le chemin des personnes les plus vulnérables, Caritas et ses partenaires misent avec elles sur le développement de compétences qui, en plus de l’aide matérielle, doivent permettre à chacune d’entre elles de reprendre son destin en main.

En 2017, nous avons entre autres pu compter sur :

  • la générosité de 20.562 sympathisant-e-s qui ont versé 39.248 dons sur notre compte ;
  • plus de 160 volontaires qui nous aident dans le cadre de l’accompagnement de demandeurs d’asile et de volontaires ;
  • 11 écoles ou 376 élèves qui ont écrit une carte postale ou une lettre destinée à de jeunes réfugié-e-s syrien-ne-s au Liban ;
  • le soutien d’évêchés, de paroisses, de congrégations, d’organisation partenaires et d’instances publiques.

À l’étranger : Aide d'urgence et développement

  • Aide d’urgence et reconstruction : dépenses totales à hauteur de 7.935.712 € dans 26 pays.

Nos principales interventions pour l’année écoulée ont été : la lutte contre la faim en Afrique ; la crise en Syrie et l’accueil de réfugiés dans les pays voisins ; la reconstruction après le tremblement de terre au Népal (2015) ; la reconstruction après le typhon Haiyan aux Philippines (2013) ; la préparation aux catastrophes en RDCongo , au Burundi et au Niger ; le système d’alerte en RD Congo (provinces équatoriales et Kasaï) ; la crise humanitaire au Soudan du Sud et réfugiés sud-soudanais en Ouganda ; les soins médicaux en Palestine (Gaza).

  • Développement : dépenses totales à hauteur de 4.430.564,91 € dans 28 pays.

Essentiellement l’Afrique, mais pas uniquement. Entre autres, revenons sur l’approbation du financement du programme quinquennal par les autorités belges (DGD) en RD Congo, au Rwanda, au Burundi, en Ethiopie, au Niger, en Haïti et en Belgique (éducation et plaidoyer politique). Ce projet est mené en collaboration avec la Commission Justice et Paix et avec le soutien de 11-11.

En Belgique : accompagnement de réfugiés et de demandeurs d'asile

Les pouvoirs publics ont décidé que, dorénavant, la plupart des demandeurs d’asile seront accueillis dans des centres. Début 2017, nous disposions encore de 906 places d’accueil individuelles subventionnées. Fin 2017, il n’en reste que 275 pour les personnes très vulnérables : 56 mineurs non accompagnés avec statut de réfugié ou la protection subsidiaire; 19 places pour demandeurs d’asile et 10 pour réfugiés souffrant de problèmes médicaux; 78 places pour femmes isolées et mères avec enfants (demandeuses d’asile) et 112 places pour des réfugiés présentant un profil vulnérable (problème psychologique, personnes isolées avec de nombreux enfants, illettrisme,…). Pour eux, l’accompagnement individuel spécifique revêt une grande importance.

En outre, nous disposons de 174 places pour demandeurs d’asile dans notre centre de Scherpenheuvel.

En 2017, nous avons accompagné 633 personnes lors de leur retour volontaire, ici en Belgique, et dans leur pays lors de leur réintégration par le biais de nos partenaires locaux.

Quatre tuteurs néerlandophones et quatre francophones étaient chargés de la tutelle de 229 mineurs étrangers non-accompagnés. En 2017, nous avons apporté notre aide dans le cadre de 712 dossiers concernant 80 nationalités.  De plus, 165 personnes ont trouvé une habitation via nos Housing-cafés à Anvers, Liège et Gand.

Bref rapport financier

Recettes 2017*

  • Financement public : 22.485.153,54 – 70,5 %
  • Dons et legs : 7.635.919,15 – 23,9 %
  • Autre : 1.782.469,88 – 5,6 %

TOTAL: 31.903.542,57

Dépenses 2017*

  • Asile et migration : 15.614.037,82 – 48,19 %
  • Aide d’urgence et reconstruction : 11.932.201,92 – 36,82 %
  • Frais de fonctionnement : 3.783.920,11 – 11,68 %
  • Communication, récolte de fonds, éducation et plaidoyer : 1.071.531,84 – 3,31 %

TOTAL: 32.401.691,69

Lire le rapport dans son intégralité ?

Vous trouverez la version digitale du rapport annuel de 2017 complet dans notre rubrique publication. Découvrez dans ces pages les moments forts de l’année écoulée. Au nom de toute notre équipe, nous vous remercions pour votre précieuse contribution aux activités qui y sont détaillées. On va tellement plus loin quand on chemine ensemble!

Envie de recevoir une version papier ? Communiquez votre adresse par e-mail à Alexander Couldrey à l’adresse a.couldrey@caritasint.be ou par courrier : Rue de la Charité 43, 1210 Bruxelles.

Note :

*

Résultats tels que soumis par le Conseil d’Administration à l’Assemblée générale de juin.

Actualités associées

Toutes les actualités