Trois questions sur une année d’ouverture du centre d’accueil de Ransart (Charleroi)

Caritas International Belgique Trois questions sur une année d’ouverture du centre d’accueil de Ransart (Charleroi)

© Isabel Corthier - Quentin Verniers (directeur du centre, à droite sur la photo) et Nicolas Paermentier (directeur adjoint, à gauche)

© Isabel Corthier - Quentin Verniers (directeur du centre, à droite sur la photo) et Nicolas Paermentier (directeur adjoint, à gauche)

10/11/2021

Environ 150 personnes vivent dans le centre d’accueil de Caritas à Ransart, près de Charleroi. Ces hommes, femmes et enfants ont demandé la protection en Belgique et sont hébergé-e-s dans ce lieu en attendant de recevoir une réponse. Ils et elles y sont accompagné-e-s au quotidien. A l’occasion de sa première année d’existence, Quentin Verniers et Nicolas Paermentier, directeur et directeur adjoint, reviennent sur l’année écoulée.

Le centre d’accueil a ouvert ses portes en septembre 2020, soit en pleine pandémie. Comment s’est déroulée l’année ?

Quentin Verniers, directeur du centre : « C’était un fameux challenge d’ouvrir nos portes en plein Covid-19 mais c’était aussi un besoin : aujourd’hui, 150 résident-e-s ont trouvé une maison transitoire ici, le temps que leur demande de protection internationale soit examinée. Ils et elles peuvent compter au quotidien sur une équipe très motivée : travailleurs/euses sociaux/ales, éducateurs/trices, infirmière, volontaires… Nous avons tous et toutes le même objectif : accompagner les personnes au niveau psycho-socio-juridique et administratif et offrir un suivi médical et à la formation… pour qu’ensuite elles puissent vivre de manière autonome. »

Comment se passe l'ancrage local du centre ?

Quentin : « Nous collaborons avec les écoles primaires et secondaires dans lesquelles les enfants sont scolarisés et avec des maisons de jeunes. Un autre exemple : l’association Décolle propose des ateliers créatifs pour aider à l’insertion socio-professionnelle. Nous sommes aussi en train de créer des partenariats pour le sport et les cours de français langue étrangère (…). À côté de cela, et c’est très important, de nombreux liens se sont créés avec le tissu associatif local en ce qui concerne le soutien à la parentalité et la santé. Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles collaborations, n’hésitez pas à nous contacter ! »

>>A LIRE AUSSI : Rche volontaires à Ransart (Charleroi)

Aviez-vous prévu quelque chose à l’occasion de cette première année d’accueil ?

Nicolas Paermentier, directeur adjoint: « Nous avons organisé un vrai moment de convivialité pour célébrer toutes les personnes qui apportent leur pierre à l’édifice : collègues, partenaires, voisin-e-s. C’était aussi l’occasion pour les résident-e-s de fêter ensemble et de sortir de leur quotidien. Ils et elles sont dans un moment de transition qui n’est pas simple, sans savoir si ils et elles seront reconnu-e-s réfugié-e-s et pourront rester en Belgique. »

Caritas International Belgique Trois questions sur une année d’ouverture du centre d’accueil de Ransart (Charleroi)Ransart, vendredi 29 octobre 2021 : en comité réduit, mesures sanitaires obligent, l’équipe du centre de d’accueil de Ransart a profité d’un moment de convivialité avec ses partenaires et son voisinage – ©Vincent Tilmant

>> Je découvre le centre de Ransart

Avez-vous d'autres questions au sujet de ce nouveau centre ?

Vous trouverez certainement des réponses dans notre foire aux questions. Si pas, n’hésitez pas à contacter l’équipe du centre.

Actualités associées

Toutes les actualités