Soutien à la réintégration en 2018

Caritas International Belgique Soutien à la réintégration en 2018
24/01/2019

L’équipe réintégration de Caritas International soutient depuis 2004 les migrants qui choisissent de retourner dans leur pays d’origine. Souvent, ils font ce choix par manque de perspectives d’avenir en Belgique. Ce qui n’empêche qu’ils ont beaucoup de questions à propos de ce qui les attend dans leur pays d’origine, d’autant plus si ils ont comme certains séjourné plusieurs années en Belgique ou en Europe.

Afin de préparer au mieux leur retour au pays, les collaborateurs de l’équipe réintégration rencontrent chaque personne individuellement. À l’arrivée dans le pays d’origine, c’est l’organisation partenaire locale qui prend la relève en matière  d’accompagnement. Elle soutient la personne retournée pour payer le loyer, trouver une formation, inscrire les enfants à l’école, lancer une petite entreprise, etc.

ERRIN : un réseau européen

Caritas International est un partenaire de longue date de Fedasil, l’agence fédérale belge chargée notamment du retour volontaire. Depuis quelques années, nous jouons également un rôle important au niveau européen. De plus en plus de pays comprennent l’importance du soutien dans le pays d’origine. Étant donné notre expérience de longue date en la matière, nous nous sommes lancés avec certains de nos partenaires dans plusieurs pays d’origine dans le programme européen ERRIN, lequel offre un soutien à la réintégration aux retournés de différents pays.

Outre le Maroc, la Russie, l’Ukraine, le Népal et l’Inde, en 2018, le Brésil, le Nigeria, le Ghana et l’Éthiopie se sont ajoutés à la liste des pays d’origine concernés – essentiellement des pays africains anglophones donc. Concrètement, cela signifie que l’équipe réintégration de Caritas traite les demandes provenant de 18 pays européens concernant des personnes souhaitant retourner dans l’un des pays repris dans la liste ci-dessus. Nous ne pouvons malheureusement pas rencontrer personnellement les retournés non-belges, mais nous avons néanmoins des contacts par téléphone avec eux.

Formation avec des partenaires

Accompagner des retournés de différents pays européens, avec différents profils, différentes attentes et différents contextes et niveaux de formation requiert bien entendu des compétences multiples. C’est pourquoi, en novembre 2018, Caritas organise, avec ses partenaires africains, sa première formation au Nigeria. Le but de la rencontre : réunir les partenaires africains et assurer la réussite du lancement du programme ERRIN dans ces pays.

Des organisations partenaires du Nigeria, du Ghana et de l’Éthiopie étaient également présentes. Une telle rencontre, dans un des pays d’origine, est pour notre équipe aussi l’occasion d’apprendre à mieux connaître le fonctionnement des collègues nigérians, ghanéens
et éthiopiens et d’appliquer certaines de leurs « bonnes pratiques » à notre propre fonctionnement. Il s’agit également d’une belle opportunité de rencontrer quelques retournés et d’avoir une meilleure image des difficultés et des possibilités liées à un retour au Nigeria.

Actualités associées

Toutes les actualités