« L’amour se moque des religions, des langues et des frontières »

Caritas International Belgique « L’amour se moque des religions, des langues et des frontières »

© Lacher de ballons pour cloturer la journée

© Lacher de ballons pour cloturer la journée

14/09/2018

C’est dans une atmosphère joyeuse et ensoleillée que se sont rencontrées des familles réfugiées et belges pour la journée festive du Housing-café . Sous le signe de la rencontre et de la découverte, elle a atteint son point d’orgue lors du concours ‘Housing Got Talent’. « Quelle diversité d’origines, de religions, de couleurs de peau, et pas un seul signe de tension ou de rejet de l’autre. L’amour, décidément, se moque des religions, des langues et des frontières », nous confie André, volontaire au Housing-café, ému.

Cet évènement, organisé par l’équipe du Housing-café de Liège, visait à célébrer l’installation des 62 familles (165 personnes) ayant trouvé un logement en 2017 et 2018 avec l’aide de Caritas International. Pour Hélène, coordinatrice logement pour Liège chez Caritas, c’est une vraie joie de revoir ces familles « pour voir quel bout de chemin les familles ont fait depuis ce moment-là. »

A la recherche d’un logement

Depuis novembre 2015, le Housing-café de Liège, accompagne des personnes réfugiées ou sous protection subsidiaire dans leur recherche de logement. L’équipe est constituée d’employé-e-s de Caritas mais aussi et surtout de volontaires, comme l’était auparavant Hélène : « J’ai commencé comme volontaire, et maintenant ça fait deux ans que je travaille au Housing-café ».

La recherche d’un logement est une étape décisive dans le parcours d’intégration en Belgique. Le logement est le point de départ pour que ces familles puissent avoir droit à des cours de français, à un revenu d’intégration social ou puissent inscrire leurs enfants à l’école et trouver du travail. Le soutien social et administratif de l’équipe du Housing-café augmente ainsi leurs chances de trouver un logement, et les aide à surmonter les différents obstacles liés à la recherche d’un logement : barrière de la langue, faible disponibilité de logements sur le marché, loyers élevés, discrimination… « Quand ils cherchent depuis longtemps un logement, c’est vraiment une joie, un soulagement de les voir trouver. »

Partage d’expériences, de talents…

Devant les participant-e-s réuni-e-s, Hélène explique le programme de la journée en français et Adee traduit en arabe. « Le matin c’est plutôt pédagogique. Le but est d’échanger des connaissances entre les participants : il y a deux ateliers et un jeu de société. » Elle sépare les personnes présentes en deux groupes : « Un groupe qui parle français avec André et un groupe qui parle arabe avec Adee. » Au programme : ateliers sur la vie quotidienne en Belgique, le logement, le CPAS, les administrations, la vie culturelle et sportive, les familles et l’éducation. « Le but c’est que les participants partagent leurs expériences et leurs problèmes. »

Sonne 13h, il est temps de se mettre à table ! Une grande table dans la salle à manger de l’abbaye des bénédictines a été dressée et est remplie de tous les plats apportés par les familles. Cette table aux mille couleurs reflète la diversité des origines des personnes présentes : bananes plantain, dinde aux légumes farcis, fallafel fait maison, etc…

Après le repas, l’équipe de Liège a organisé un concours « Housing Got Talent ». L’occasion de « passer un bon moment ensemble, pour revoir les familles installées il y a un petit temps. » sourit Hélène. « Pour le ‘Housing Got Talent’ on a un peu cherché dans les familles pour savoir qui savait faire quoi. Ali, palestinien, sait jouer du darbouka (NDRL : tambour palestinien); Jean-Pierre fait du rap ; il y aura aussi des familles burundaises qui feront des danses traditionnelles. » D’autres artistes se sont également mis en scène : violon, poèmes d’amour pour leur pays, chants d’espoir guinéens, acrobaties emplies de légèreté, partage de l’art de la calligraphie arabe…

… et d’émotions

« J’ai personnellement souvent tendance à douter de la nature humaine, mais des journées comme celle d’hier me font un énorme bien. », nous a écrit André , après la journée festive du Housing–café de Liège. Il est vrai qu’une atmosphère un peu spéciale y régnait. Elle s’est d’ailleurs terminée par un lâché de ballons au plaisir des petits comme des grands.

Et maintenant ?

Les occasions de s’engager ne manquent pas !

Vous êtes propriétaire ? Votre bien est à disposition ? Vous connaissez des propriétaires ? Devenez propriétaire solidaire ! Prenez contact par e-mail proprio.solidaire@caritasint.be ou par téléphone au +32 2 609 06 54.

Rejoignez l’équipe de volontaires de Caritas et participez, vous aussi, à l’intégration des refugiés en Belgique ! Contactez-nous sur volontaires-vrijwilligers@caritas.be.

Actualités associées

Toutes les actualités