La journée “zéro discrimination”, aussi pour le logement

Caritas International Belgique La journée “zéro discrimination”, aussi pour le logement

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

01/03/2018

A l’occasion de la journée Zéro discrimination, Caritas souhaite attirer l’attention sur la situation des personnes vulnérables en recherche d’un logement. Il est en effet essentiel de combattre toutes formes de discrimination et ainsi leur permettre de trouver un « chez eux », souvent synonyme d’un nouveau départ.

« J’explique aux propriétaires que j’appelle au nom d’un réfugié reconnu bénéficiant de l’aide du CPAS. Et là, le ton change. Parfois positivement, d’autres fois négativement », relate Nora. Elle est volontaire et ex-bénéficiaire du projet Housing-cafés. Elle sait à quel point les discriminations rendent la recherche de logement encore plus ardue.

De grandes difficultés

Le marché locatif privé continue de discriminer certains groupes de personnes, comme le confirme plusieurs recherches scientifiques1. Les locataires candidats sont principalement discriminés en fonction de leurs moyens. Par exemple, s’ils reçoivent un revenu d’intégration social ou s’ils sont en incapacité de travail, trouver un lieu de résidence devient encore plus compliqué. Dans ces deux cas de discrimination, les hommes en sont principalement victimes.

« Dans le cadre de nos Housing-cafés, beaucoup de personnes appartiennent à ces deux groupes. Pour eux, il est encore plus urgent de prendre des mesures afin de faire face à cette discrimination sur le marché locatif » explique Sofie de Mot, coordinatrice logement de Caritas International.

Recommandations

Sur base d’études et de notre expérience de terrain, Caritas propose une série de recommandations concrètes dont notamment :

  • Le développement d’une stratégie anti-discrimination élaborée qui permettrait de combattre la discrimination sur base de la solvabilité, l’origine ethnique et la situation familiale.
  • Un contrôle de la réglementation à travers des tests pratiques, mis en place par le secteur et par les autorités, qui prévoit notamment des sanctions en cas de violation.

Afin de réellement diminuer la discrimination au logement, une politique qui surveille et prend des mesures vis-à-vis de la discrimination est indispensable. Elle permettrait aux personnes de toutes catégories de revenu, de tous genres et de toutes origines d’avoir une plus grande chance de trouver toit, un premier pas essentiel pour l’intégration.

Que pouvez-vous faire ?

Vous êtes propriétaire ? Votre bien est à disposition ? Vous connaissez des propriétaires ? Devenez propriétaire solidaire ! Caritas International est à la recherche de propriétaires prêts à louer leurs biens à des personnes reconnues réfugiés. Proposez-nous votre logement en nous contactant par e-mail proprio.solidaire@caritasint.be ou par téléphone au +32 2 609 06 54.

Note :

1

vb. K. Heylen & K.Van den Broeck (2015): ‘Discriminatie op de private huurmarkt uit het donker gelicht’, dans Woonnood in Vlaanderen, Garant, 2015.

Actualités associées

Toutes les actualités