L’histoire d’Alexandre

Caritas International Belgique L’histoire d’Alexandre

© Dooshima Tsee / CRS - Gina Dombe et Alexandre Uate

© Dooshima Tsee / CRS - Gina Dombe et Alexandre Uate

26/07/2019

« Nous avions tout perdu, seule notre vie pouvait encore être sauvée »

Alexandre Uate et son épouse Gina Dombe vivent dans un village du district de Mopeia, au Mozambique. En mars dernier, les inondations causées par le cyclone Idai ont tout détruit, y compris leur habitation. Le couple et leurs deux adolescents ont alors trouvé refuge dans les hauteurs, laissant derrière eux, la maison dans laquelle ils ont vécu toute leur vie. Aujourd’hui, ils vivent dans un tout nouvel endroit et tentent de se reconstruire un avenir.

Alexandre Uate et son épouse Gina Dombe vivent dans un village du district de Mopeia, au Mozambique. En mars dernier, les inondations causées par le cyclone Idai ont tout détruit, y compris leur habitation. Le couple et leurs deux adolescents ont alors trouvé refuge dans les hauteurs, laissant derrière eux, la maison dans laquelle ils ont vécu toute leur vie. Aujourd’hui, ils vivent dans un tout nouvel endroit et tentent de se reconstruire un avenir.

Alexander se souvient très clairement du moment où sa vie et celle de sa famille ont basculé. Son souvenir le plus marquant est d’avoir vu un mur de sa maison s’effondrer, alors que sa famille se trouvait encore à l’intérieur. « J’ai directement su que nous avions tout perdu. Il n’y a pas d’avenir possible sans maison. Nous avions tout perdu, seule notre vie pouvait encore être sauvée. » 

Une récolte détruite

« J’avais une ferme où je pouvais cultiver en grande quantité : dix sacs de maïs, dix sacs de riz, un sac et demi à deux sacs de sésame et beaucoup de patates douces », explique Alexandre sur ses anciennes récoltes annuelles. « Il était presque temps de commencer à récolter lorsque les inondations ont eu lieu. En fin de compte, nous n’avons rien pu récolter. Rien du tout. Tout ce que nous avions planté était perdu. » 

« Je travaille maintenant les terres d’une connaissance à moi. Mon ancienne ferme était deux fois plus grande, la plus grande que je n’ai jamais eue. Et je l’ai perdue. Je continuerai à travailler sur ces nouvelles terres car elles sont plus proches de là où je vis désormais. De plus, elles sont situées plus en hauteur. Mon ancienne maison est à trois heures d’ici. Je n’y suis pas encore retourné, les souvenirs sont encore trop récents. » 

Semences et outils

« Le maïs que vous voyez pousser ici a été semé en avril avec des graines que j’ai reçues de Caritas. Comme nous n’avions rien au début, tout ce que nous recevions était précieux. On nous a également donné des outils et des ustensiles de cuisine. Tout cela s’est avéré très utile, même si aujourd’hui encore notre ancienne maison nous manque. » 

Maintenant que nous avons des outils agricoles et des semences, je peux enfin commencer à reconstruire ma vie et à penser à l'avenir de mes enfants et de ma famille.

- Alexandre

« Quand nous sommes arrivés dans ce nouvel endroit, notre maison, nos outils, notre nourriture, les récoltes que nous avions perdues, nos vêtements… Tout cela me manquait. Mais maintenant que nous avons des outils agricoles et des semences, je peux enfin commencer à reconstruire ma vie et à penser à l’avenir de mes enfants et de ma famille. » 

« Dans le futur que j’imagine, mes enfants vont à l’école et ma famille a un foyer décent. Je veux absolument que mes enfants aillent à l’école. Je continuerai à utiliser les outils que j’ai reçus pour nourrir ma famille et leur assurer un avenir meilleur. Je suis content de pouvoir travailler et de savoir prendre soin de ma famille. » 

Derrière chaque chiffre, il y a une histoire

Caritas International Belgique L’histoire de Kahindo

L’histoire de Kahindo

Kahindo Kitakya Fazila a perdu dix membres de sa famille à cause du virus Ebola, dont sa mère. Kahindo elle-même était malade et terrifiée.

Lire plus
Caritas International Belgique L’histoire d’Alexandre

L’histoire d’Alexandre

Alexandre Uate et son épouse Gina Dombe vivent dans un village du district de Mopeia, au Mozambique. En mars dernier, les inondations causées par le…

Lire plus
Caritas International Belgique L’histoire d’Haoua

L’histoire d’Haoua

Haoua a 40 ans et 6 enfants. Elle habite le village de Roumbouki, au Niger. Haoua est en formation pour devenir une femme-relais dans son…

Lire plus
Toutes les histoires