L’histoire de Danat

Caritas International Belgique L’histoire de Danat

© Caritas International - Danat présente fièrement sa boutique florissante

© Caritas International - Danat présente fièrement sa boutique florissante

01/09/2020

« J'ai pu mettre l'intégralité du budget de réintégration dans l'affaire »

Arrivée en Belgique en 2015 lors d’une réunion de travail, Danat Aluma Kebeda y aperçoit de meilleures perspectives d’avenir et décide alors de rester. Mais la Belgique a d’autres plans et refuse sa demande d’asile, la poussant ainsi à prendre la décision de retourner en Ethiopie, son pays d’origine. Loin de repartir de zéro, elle a pu bénéficier du soutien la réintégration de Fedasil ainsi que d’un accompagnement de Caritas. Elle vous raconte comment sa vie a changé, avec la création de sa propre entreprise à Addis Abeba, la capitale de l’Éthiopie.

Arrivée en Belgique en 2015 lors d’une réunion de travail, Danat Aluma Kebeda y aperçoit de meilleures perspectives d’avenir et décide alors de rester. Mais la Belgique a d’autres plans et refuse sa demande d’asile, la poussant ainsi à prendre la décision de retourner en Ethiopie, son pays d’origine. Loin de repartir de zéro, elle a pu bénéficier du soutien la réintégration de Fedasil ainsi que d’un accompagnement de Caritas. Elle vous raconte comment sa vie a changé, avec la création de sa propre entreprise à Addis Abeba, la capitale de l’Éthiopie.

« L’idée bouillonnait dans ma tête depuis un petit temps : créer une épicerie proposant des petits pains frais. Comme j’ai déménagé chez ma sœur, j’ai pu mettre l’intégralité du budget de réintégration* dans l’affaire », explique Danat. Cependant, l’aventure était loin d’être sans embuche : « Les sandwichs ne se vendaient que lentement. J’en attendais plus… ».

Les produits d’Europe sont populaires auprès des Éthiopiens et Ethiopiennes.

- Danat Aluma Kebeda

Une femme de business à l’oreille attentive

Peu à peu, Danat a commencé à mieux comprendre les besoins du marché local : « Des sandwiches ? Les gens ne recherchaient pas ça. J’ai entendu de plus en plus de demandes pour des sacs à main, du maquillage et des accessoires. J’ai alors transformé mon magasin d’alimentation en un magasin d’accessoires. ».

>A LIRE AUSSI : Faites aussi connaissance avec Aline, elle aussi a créé son magasin

Aujourd’hui son business fleurit grâce à ses efforts sans relâche : elle a un stand à l’entrée d’un centre commercial à Addis Abeba. A côté de cela, elle fait aussi de la vente porte à porte. Les importations de ses produits sont lourdement imposées mais elle parvient tout de même à faire du profit qu’elle réinvestit en grande partie dans son business.

Soutien & accompagnement : les clés d’une réintégration durable

Pendant sa procédure d’asile en Belgique, Danat a lié de précieuses amitiés. Elle peut d’ailleurs compter sur la collaboration d’une bonne amie d’Anvers : « Elle m’aide à expédier des produits d’Europe vers l’Éthiopie, car ils sont populaires auprès des Éthiopiens et Ethiopiennes », explique Danat.

Le soutien de son amie et de sa sœur sont des éléments cruciaux pour une réintégration durable mais ils ne suffisent pas. L’accompagnement de Caritas joue également un rôle clé. En Belgique, Danat a ainsi pu compter sur les conseils de Caritas International en Belgique pour la préparation de son retour et aujourd’hui c’est la Caritas locale à Addis Abeda qui a pris le relais. Elle leur rend d’ailleurs régulièrement visite pour les tenir informés. Et cette femme d’affaire ne perd une occasion de leur proposer ses produits, à un bon prix évidemment.

Note :

*

Certaines personnes, comme Danat,  qui introduisent une demande de retour volontaire ont également droit à une aide à la réintégration. Le service de réintégration de Caritas assure alors un accompagnement plus approfondi. Nous maintenons des contacts étroits avec les partenaires installés au pays de retour et offrons ainsi un suivi personnel en portant toujours une attention aux vulnérabilités individuelles. Plus d’info par ici.

Derrière chaque chiffre, il y a une histoire

Caritas International Belgique L’histoire de Mustapha

L’histoire de Mustapha

Pendant des années, Mustapha Essaihe a eu un petit café dans le village marocain de Nador. Parmi toutes les histoires rapportées par ses client-e-s, celles…

Lire plus
Caritas International Belgique L’histoire de Danat

L’histoire de Danat

Arrivée en Belgique en 2015 lors d’une réunion de travail, Danat Aluma Kebeda y aperçoit de meilleures perspectives d’avenir et décide alors de rester. Mais…

Lire plus
Caritas International Belgique L’histoire de Kahindo

L’histoire de Kahindo

Kahindo Kitakya Fazila a perdu dix membres de sa famille à cause du virus Ebola, dont sa mère. Kahindo elle-même était malade et terrifiée.

Lire plus
Toutes les histoires