Assistance aux jeunes transmigrants

Caritas International Belgique Assistance aux jeunes transmigrants

© Elodie Perriot/Secours Catholique

© Elodie Perriot/Secours Catholique

19/04/2019

Lieu:

Bruxelles

Durée:

1 an de janvier 2019 à décembre 2019

Groupe cible :

jeunes transmigrants actuellement dans le parc Maximilien à Bruxelles ainsi que dans les alentours de la gare de Bruxelles-Nord.

Objectif:

informer et renforcer les jeunes mais aussi les acteurs avec qui ils sont en contact.

Partenaires:

Minor-Ndako, Fedasil

Contexte : jeunes en situation de vulnérabilité

De plus en plus de jeunes migrants transitent par la Belgique avec un objectif en tête : rejoindre le Royaume-Uni. Ils sont généralement sur la route depuis très longtemps et séparés de leur famille. Ils ne peuvent donc compter que sur eux-mêmes : leurs moyens de survie, leurs connaissances, ressources et contacts. Les réseaux de passeurs leur procurent aussi bon nombre d’informations, souvent incorrectes et pouvant mettre leur vie en danger. Il est donc capital de les informer correctement sur les options d’accueil et de protection en Belgique ainsi que sur  les manières légales de demander un regroupement familial ici ou au Royaume-Uni.

Il est toutefois très difficile de gagner la confiance de ces jeunes, souvent méfiants des services gouvernementaux. Un certain nombre d’initiatives citoyennes ont réussi à les atteindre mais ceux-ci ne disposent pas toujours de connaissances approfondies sur les procédures existantes et les options de protection. Nous leur proposons donc aussi notre soutien.

Objectifs : soutien aux différents acteurs

Nous voulons atteindre ces jeunes transmigrants, les informer et les renforcer. Notre objectif final ? Les rendre résilients et plus forts dans la construction de leur avenir. Pour cela, nous nous axons aussi sur la collaboration, le partage d’information et le renforcement des capacités des différents acteurs de terrain en contact avec eux.

Activités : sensibilisation, information et formation

Concrètement cela se fait en trois temps :

  • Trois fois par semaine, nous organisons des permanences au bureau de Caritas. Nous voulons instaurer un climat de confiance et de sécurité atteindre et informer les jeunes de leurs droits et des possibilités de protection.
  • À travers une série de formations, nous partageons avec différents acteurs nos nombreuses années d’expérience : volontaires, services de police, assistants sociaux, travailleurs de rue, animateurs de jeunesse,…. Le programme de formation complémentaire les soutient dans leur travail et leurs contacts avec ces jeunes.
  • Les expériences, les signaux et l’expertise que nous rassemblons grâce à notre présence sur le terrain et à nos sessions de formation sont utilisés pour faciliter et systématiser les contacts entre les différents acteurs impliqués dans la trajectoire des jeunes en exil (et donc aussi pour les structures d’accueil, les tuteurs qui en sont responsables, les services de police …).

Grâce à la méthodologie table-pratique, nous souhaitons échanger des informations et nos expertises, cartographier le parcours d’exil des jeunes, apprendre à connaître les procédures, détecter les obstacles, les besoins et tester des adaptations. Il y a beaucoup d’expertise répartie entre divers services et personnes. C’est pourquoi nous souhaitons proposer de travailler conjointement sur des outils pratiques avec les acteurs concernés. Ainsi, un réseau d’apprentissage multidisciplinaire dynamique peut être établi.

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous

Actualités associées