Volontaires à Louvranges: « Chaque jour ici est une découverte »

Caritas International Belgique Volontaires à Louvranges: « Chaque jour ici est une découverte »

© Caritas International - Lucia Bisello (à gauche) et Margot Duclay (à droite), deux volontaires aux Logis de Louvranges ont vécu une expérience hors du commun lors de leur Service Volontaire Européen (SVE).

© Caritas International - Lucia Bisello (à gauche) et Margot Duclay (à droite), deux volontaires aux Logis de Louvranges ont vécu une expérience hors du commun lors de leur Service Volontaire Européen (SVE).

30/07/2020

Chaque année, l’équipe des Logis de Louvranges – notre structure d’accueil pour femmes demandeuses d’asile vulnérables peut compter sur l’aide de jeunes volontaires dans le cadre du Service Volontaire Européen. Pour Lucia et Margot, l’année était loin d’être comme les autres. Elles vous en disent plus sur leur expérience, le confinement et leur engagement.

Lucia et Margot ont toutes deux 23 ans. L’une vient d’Italie, l’autre de France. Pour leur aventure à l’étranger, elles sont atterries à Louvranges l’été passée. « Chaque jour ici est une découverte, tant du point de vue personnel que professionnel », s’enthousiasme Lucia. « J’apprends toujours quelque chose de nouveau : comment donner à manger à un bébé, parler avec les enfants quand ils sont de mauvaise humeur, travailler dans une équipe multidisciplinaire,… »

Echange d’expérience

« Je voulais développer mon expérience, apprendre à aider ces femmes dans leur chemin pour devenir autonomes et reprendre confiance », continue Lucia sur ses motivations. Après des années sur les bancs de l’école, les deux volontaires étaient prêtes pour une expérience pratique.

Margot : « J’ai fait mes études sur le thème de la migration et je m’investis depuis plusieurs années dans la défense des droits des personnes migrantes. Les moments que j’apprécie le plus dans ce volontariat sont ceux où l’on apprend les unes des autres. Depuis mon arrivée ici, j’ai déjà appris beaucoup quant à la procédure d’asile en Belgique »

Et ce n’est pas que les compétences professionnelles qui s’améliorent avec l’engagement volontaire. Margot continue : « J’ai aussi gagné en expérience humaine grâce aux relations avec les femmes, ce qu’elles racontent de leur culture, de leur pays d’origine… et grâce à la force intérieure qu’elles ont. ».

Ces deux jeunes ont aussi suivi l’évolution des résidentes, en gagnant progressivement leur confiance. Elles ont alors été témoin de moments privilégiés : « Cela me rend heureuse lorsque l’une d’entre elles recommence à sourire, à s’ouvrir et à dire ses premier mots en français. », commente Lucia.

>>À LIRE AUSSI : « Apprendre à faire confiance aux gens petit à petit »

Créativité en temps de coronavirus

Comme tout le monde, Lucia et Margot ont également été surprises par le coronavirus. Cela a bouleversé la vie à Louvranges : les activités ont été arrêtées et l’équipe présente a été réduite, avec une grande partie en télétravail. « En temps normal, les familles aiment partager la vie hors de leur maison, dans la cour et dans le jardin. Ce sont ces moments ensemble qui nous ont le plus manqué. », revient Lucia sur cette période difficile.

Mais l’équipe est loin d’être restée les bras croisés avec l’organisation de diverses activités «coronaproof». « On a par exemple organisé un spectacle de clowns dans la cour, auquel les familles ont pu assister confortablement depuis leurs fenêtres ! J’ai réalisé de courtes vidéos pour les familles (séances de relaxation pour les femmes et expérience scientifique pour les plus petits) et j’ai démarré un potager. », explique Lucia, non sans une pointe de fierté.

Margot a également adapté sa façon de travailler. Malgré les restrictions imposées, il est important que les résidentes continuent à développer leur indépendance : « Je rencontre les femmes en individuel, par exemple pour voir avec elles comment optimiser leur utilisation du GSM (inscrire ses rendez-vous, se repérer grâce au GPS, etc.). »

« Il est aussi important pour elles que pour nous de continuer à développer leur autonomie, malgré les conditions peu favorables. J’espère tout de même que les restrictions s’assoupliront cet été, qu’on puisse profiter de nos relations avec les familles avant la fin de notre volontariat en août ! », conclut-elle.

Devenez également bénévole

Les volontaires sont indispensables pour Caritas. Comme Lucia et Margot, mettez vos talents au service des plus vulnérables. Pour découvrir toutes les possibilités de volontariat, c’est par ici.

Pour toutes candidatures en tant que volontaire SVE, sont à adresser à l’asbl Javva, notre partenaire en charge du recrutement.

Actualités associées

Toutes les actualités