Le Conseil d’État suspend la détention des enfants

Caritas International Belgique Le Conseil d’État suspend la détention des enfants
04/04/2019

Le Conseil d’État vient de suspendre l’arrêté royal du 22 juillet 2018, mettant fin (pour le moment) à la détention d’enfants en Belgique.

Le Conseil d’Etat vient de publier sa décision de suspendre l’arrêté royal du 22 juillet 2018, déterminant le régime et les règles de fonctionnement du centre fermé pour familles avec enfants. Le Conseil motive cette décision notamment par les nuisances sonores dues à la proximité de l’aéroport auxquelles sont exposés les enfants enfermés.

Belgique ne peut (pour le moment) plus enfermer d'enfants

Dans les faits, ceci veut dire que la Belgique ne peut pour le moment plus enfermer d’enfants en centre fermé. Si l’Etat s’obstine à continuer à enfermer des enfants, non seulement le gouvernement doit se mettre d’accord sur un nouveau texte, mais également construire un nouveau centre fermé. Cela veut également dire que les millions d’euros investis dans le centre fermé « adapté » aux enfants ont été jetés par la fenêtre.

Interdiction inconditionnelle

Espérons que ceci amène notre gouvernement un pas de plus vers le constat qu’un centre fermé adapté aux besoins des enfants n’existe pas et ne peut exister. Le gouvernement doit mettre fin définitivement à la détention des enfants, et inscrire une interdiction inconditionnelle de la détention des enfants dans la loi.

Etes-vous d’accord ? AGISSEZ AUJOURD’HUI ENCORE ! Au début du mois de mai, nous remettrons une pétition avec ces demandes au Premier ministre. Vous pouvez encore lui donner du poids. Signez et partagez-la auprès de vos proches.

Car ON N’ENFERME PAS UN ENFANT. POINT.

Actualités associées

Toutes les actualités