Réponse agile au Covid-19 et ses impacts secondaires au Liban

Caritas International Belgique Réponse agile au Covid-19 et ses impacts secondaires au Liban

© Caritas Liban

© Caritas Liban

15/02/2021

Lieu:

Beyrouth et autres régions 

Budget:

617.993 €

Durée:

Du 1er décembre 2020 au 30 novembre 2021

Partenaire local:

Caritas Liban

Financement:

Coopération belge au développement

CONTEXTE : COVID-19 ET VULNÉRABILITÉS AU LIBAN

Le Liban a été confronté à plusieurs crises en lien avec l’explosion à Beyrouth, la pandémie et une instabilité socio-économique persistante. Le secteur de la santé au Liban est gravement touché après des décennies de manque d’investissement et de capacités. La crise économique et l’explosion ont également accentué la perte d’emploi, l’insécurité alimentaire et les besoins grandissants des foyers vulnérables.

Le Covid-19 et les mesures pour le combattre ont lourdement impacté les personnes et ménages vulnérables. Beaucoup sont plongés en dessous du seuil de pauvreté et n’ont pas les capacités pour faire face aux dangers du virus et de la précarité. Ces populations sont issues à la fois de la communauté d’accueil et la population réfugiée, mais aussi des résidents directement touchés par l’explosion de Beyrouth.

>>A LIRE AUSSI : Coronavirus : la crise de trop au Moyen-Orient ?

OBJECTIFS : CONTENIR LE COVID-19 ET SES IMAPCTS SUR LES PLUS VULNÉRABLES

Trois thématiques principales au coeur de ce projet :

  • Contenir la propagation de la pandémie Covid-19 par le renforcement des capacités de prévention et de réponse des communautés, des acteurs locaux et internationaux.
  • Préserver la résilience des plus vulnérables face à l’insécurité alimentaire et aux autres besoins de base causés par la pandémie, grâce à des activités productives, l’accès à la sécurité sociale et l’aide humanitaire.
  • Garantir un accès égal aux services essentiels et à des mécanismes de protection pour les communautés vulnérables et en risque de détresse et/ou de violence et d’abus.

PUBLIC CIBLE

Les principales bénéficiaires des interventions sanitaires sont 25.325 personnes particulièrement vulnérables – notamment dans les communautés réfugiées et leurs hôtes.

En plus, 4.550 personnes recevront un soutien pour couvrir leurs besoins de première nécessité (aide alimentaire, distribution kits hygiène, CASH). Il s’agit notamment de ménages vulnérables, tel que ceux sans revenu, gérés par des femmes seuls, et/ou avec des membres âgés, moins valides, ou très jeunes.


Avec le soutien de la Coopération belge au développement – DGD

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous

Actualités associées