Ensemble pour la réduction des risques de catastrophe

Caritas International Belgique Ensemble pour la réduction des risques de catastrophe

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

17/07/2019

LIEU:

Commune de Gisuru, Province de Ruyigi

DURÉE:

1/6/2019 - 31/5/2021

BUDGET:

1.475.559,00 €

PARTENAIRE LOCAL:

Caritas Burundi, SOPRAD Caritas Ruyigi

CONTEXTE

Résultat de la détérioration de la situation socio-économique, en 2017, les conditions de vie des Burundais ont continué à se dégrader, faisant passer le nombre de personnes en besoin d’assistance humanitaire de 3 millions à 3.6 millions , augmentant la vulnérabilité des populations et diminuant leur accès aux services de base. Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, plus de 400 000 réfugiés et demandeurs d’asile ont fui le pays depuis 2015, la Tanzanie (limitrophe à la zone du projet) étant le principal pays d’accueil.

La population riveraine de la chaîne Mpungwe est caractérisée par une grande pauvreté et une forte démographie. Cette population dépend fortement des services éco systémiques de cette chaîne qui connait une grave dégradation depuis les années 1990 à cause des crises politiques qu’a connue le pays. Elle souffre également de graves problèmes environnementaux entre autres la déforestation, les feux de brousse, l’érosion et les changements climatiques. Sur ce, elle est placée par Ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme (MEEATU) dans le PANA (Plan d’Action National d’Adaptation aux Changements Climatiques) et SPANB (Stratégie et Plan d’Action National en matière de Biodiversité) parmi les priorités du Burundi dans le secteur de l’environnement.

OBJECTIF

Augmenter la résilience des populations vulnérables par le renforcement de leurs capacités de gestion des risques et catastrophes. Renforcer les capacités communautaires et des ménages de Gisuru en matière de prévention et de réduction des risques de catastrophe, plus particulièrement  face à l’érosion des collines et parcelles, et face aux inondations.

ACTIVITÉS

Un mécanisme intercommunautaire de prévention et de réduction des risques de catastrophes est mis en place.

  • Formation des leaders communautaires en matière de réduction des risques de catastrophes (RRC) et mise en place d’un cadre de communication et d’alerte
  • Facilitation / Appui à l’élaboration des  plans communautaires de gestion et réduction des risques de catastrophes

Les capacités opérationnelles de prévention et de réponse à l’érosion de la chaîne Mpungwe sont renforcées au niveau communautaire

  • Mise en place de pépinières de plants forestiers et agro-forestiers avec fabrication locale de paniers en pseudo-troncs de bananiers
  • Reboisement des crêtes et terrains domaniaux dénudés (Crète Mpungwe)
  • Création et accompagnement de groupement de gestion forestière (GGF)
  • Organiser des campagnes de sensibilisation contre les coupes illicites d’arbres, les feux de brousse et l’écobuage
  • Sensibiliser les autorités au respect de la règlementation en termes de mise en exploitation des terrains domaniaux par la communauté

Les capacités opérationnelles de prévention et de réponse à l’érosion des parcelles sont renforcées au niveau des ménages

  • Mise en place de l’approche EFI (exploitation familiale intégrée) axée sur la lutte contre l’érosion, la restauration de la fertilité des sols et la recapitalisation en cheptel caprin
  • Promotion du micro boisement  au niveau familial
  • Promotion et diffusion des techniques de fabrication des foyers améliorés

La vulnérabilité des ménages est durablement diminuée grâce à la création d’emploi décents (réhabilitation des infrastructures prioritaires détruites par les inondations) et à la diversification de leurs sources de revenus

  • Identification et recrutement des ménages vulnérables rapatriés et résidents  pour les travaux sous forme HIMO (Haute Intensité de Main d’œuvre) (pistes et ponceaux, mais aussi fabrication des paniers en pseudo troncs de bananiers pour pépinières
  • Réhabilitation d’infrastructures via des travaux HIMO
  • Réhabilitation de la piste Migende-Nyabigozi-Ruyaga-Ntende
  •  Pont sur la rivière Nyabigizi est construit ;
  • Mise en place d’une épargne obligatoire sur les rémunérations pour la constitution d’un capital investissement au sein des ménages.
  • Mise en place d’ Associations d’Epargne cumulée et de Crédits internes (ASSEC)  et initiation à la gestion d’activités génératrices de revenus (AGR)
  • Sensibiliser les exploitants bois et charbon de bois à la création d’AGR alternatives

PUBLIC-CIBLE

  • 2.000 ménages bénéficiant de l’approche EFI (aspects lutte antiérosive et des foyers améliorés, sélectionnés suivant des critères de vulnérabilité (dont 300 ménages gérés par des femmes seules). Soit 11.000 personnes
  • 1.500 ménages bénéficiaires d’un emploi ponctuel sur les activités HIMO. Soit 8.250 personnes
  • Entre 1.500 ménages bénéficieront d’un meilleur accès au crédit grâce à la mise en place des ASSEC. Soit 8.250 personnes
  • 500 ménages regroupés au sein des groupements pépiniéristes, sélectionnés selon leur niveau de leaders communautaire et avec une bonne partie ayant une expérience en matière de production de plants dans des pépinières sylvicoles. Soit 1.650 personnes
  • Les 8.156 ménages habitants les 14 collines bénéficieront du désenclavement grâce à la réhabilitation des pistes soit 44 858 personnes

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous