Cohésion sociale et résilience au Burkina Faso

Caritas International Belgique Cohésion sociale et résilience au Burkina Faso

Notre objectif ? Que les femmes et les personnes issues d'autres groupes acquièrent des compétences qui leur permettront d'exploiter de nouvelles sources de revenus. - Manos Unidas/Javier Mármol

Notre objectif ? Que les femmes et les personnes issues d'autres groupes acquièrent des compétences qui leur permettront d'exploiter de nouvelles sources de revenus. - Manos Unidas/Javier Mármol

17/01/2023

LIEU:

Loropeni et Zambo

DUREE:

5 ans, du 1 janvier 2022 jusqu’au 31 décembre 2026

PARTENAIRES LOCAUX:

OCADES Caritas Burkina, Caritas Gaoua et Caritas Diébougou

BUDGET:

879.447 €

FINANCEMENT:

Coopération au Développement (DGD)

NOM OFFICIEL:

COHERENCE: COHEsion et REsilieNCE

7 PAYS impliqués

COHERENCE – contraction de COHÉsion sociale et de RésiliENCE, voilà le nom du programme quinquennal de Caritas International et de la Commission Justice & Paix. Celui-ci couvre sept pays : le Burkina Faso, le Burundi, l’Ethiopie, le Niger, la République Démocratique du Congo (RD Congo), la Palestine et la Belgique. Ce programme veut renforcer les communautés rurales impliquées dans les pays partenaires pour qu’elles soient plus résilientes et mieux en mesure de prévenir et de resister à des situations de crise. Nous voulons surtout donner aux personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les jeunes, la possibilité d’améliorer leur vie.

Renforcer des communautés rurales

Renforcer les  communautés rurales de Loropeni et de Zambo pour qu’elles puissent mieux résister à des crises économiques, politiques, écologiques, sanitaires, sécuritaires et humanitaires. Pour ce faire, nous accompagnons les  personnes les plus vulnérables – notamment les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap – dans leurs initiatives pour améliorer leur bien-être, saisir des opportunités socio-économiques, réaliser leurs ambitions et exercer leurs droits.

Cohésion sociale, risicobeheersing, nouvelles sources de revenus et renforcement des capacités

Quatre piliers des effets attendus après 5 ans de mise en place :

  • Renforcer la cohésion sociale dans les communes de Loropeni et de Zambo en augmentant les capacités des communautés à exercer leurs droits et assurer le respect de leurs droits (l’accent est mis sur les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap) ;
  • Des jeunes, des femmes et des personnes en situation de handicap appartenant à ces communautés acquièrent des compétences qui leur permettent de développer des nouvelles sources de revenus ;
  • Des jeunes, des femmes et des personnes en situation de handicap appartenant à ces communautés renforcent leurs capacités pour  résister à des crises et des catastrophes (prévention, résistance, réactivité etc.) ;
  • Les  groupes cibles et partenaires se renforcent mutuellement à travers des échanges et des processus d’apprentissage ; ils se basent sur des bonnes pratiques.

ACTIVITES

  • Soutenir des organisations pour organiser des activités qui renforcent la cohésion sociale ;
  • Organiser des formations sur la prévention et la gestion de conflits, la cohésion sociale, les droits des personnes vulnérables ;
  • Mettre en place des formations techniques et professionnelles pour des PME et pour soutenir des activités génératrices de revenus ;
  • Promouvoir l’irrigation dans l’agriculture maraîchère ;
  • Promouvoir le développement de la filière du miel ;
  • Renforcer les capacités des structures et autorités qui préviennent et gèrent des crises ;
  • Réhabiliter des terres non utilisées ;
  • Organiser des sessions de co-renforcement sur des thématiques couvertes par COHERENCE (environment, approche basée sur les droits, etc).

POUR QUI?

Des personnes vulnérables dans les villages ruraux : des familles paysannes, des membres d’organisations communautaires et de coopératives, des femmes, des jeunes (18-35 ans), des personnes démunies, des personnes en situation de handicap.

Nous souhaitons soutenir directement :

  • 2.050 personnes (1.125 femmes, 925 hommes), dont 21% de jeunes et 13% de personnes en situation de handicap ;
  • 24 coopératives ;
  • 12 organisations communautaires.

Avec le soutien de la Coopération belge au développement – DGD

Caritas International Belgique Cohésion sociale et résilience au Burkina Faso

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous