Les comités locaux aident à renforcer la paix au Sud-Kivu

Caritas International Belgique Les comités locaux aident à renforcer la paix au Sud-Kivu

Présentation des comités locaux d’organisation communautaire ou CLOC à Kikamba, au Sud-Kivu - Caritas Kasongo/Fiston Matabaro

Présentation des comités locaux d’organisation communautaire ou CLOC à Kikamba, au Sud-Kivu - Caritas Kasongo/Fiston Matabaro

13/10/2022

LIEU:

Les territoires de Kalehe, Shabunda, Kabare, Walungu et Mwenga dans la province du Sud-Kivu, dans l'est de la RD Congo

DUREE:

De décembre 2021 à novembre 2023 (24 mois)

PARTENAIRES LOCAUX:

Caritas Développement Bukavu et Caritas Développement Kasongo

BUDGET:

967.467 €

FINANCEMENT:

Le ministère belge des Affaires étrangères (403.012,98 €), Caritas Espagne (403.012,98 €) et le Fonds Lokumo (80.000 €)

NOM OFFICIEL:

Consolidation de la paix et prévention des violences basées sur le genre dans les zones reculées du Sud-Kivu

Caritas International Belgique Les comités locaux aident à renforcer la paix au Sud-Kivu

De nombreux conflits armés

Dans les zones reculées de la province du Sud-Kivu en RD Congo, l’impact des conflits armés et civils est important, une situation qui mine sérieusement la cohésion sociale et porte atteinte aux droits humains.

Les territoires de Kalehe, Shabunda, Kabare, Walungu et Mwenga comprennent également un grand nombre de zones enclavées et isolées. Les communautés se retrouvent donc hors de portée des services étatiques dont la justice et est en proie aux groupes armés. Caritas porte une attention particulière à la nécessité de rendre les communautés locales plus autonomes pour répondre à ces enjeux de paix et de justice. La valeur ajoutée de Caritas est ici la présence constante auprès des communautés, notamment grâce aux liens avec les paroisses locales.

>> A LIRE AUSSI: Actions locales, leçons globales: surmonter la fragilité en RD Congo (regardez surtout les p.10-15)

40 communautés face aux violations des droits humains

Réduire l’impact des violations des droits humains sur 40 communautés du Sud-Kivu ; il s’agit de communautés souffrant de conflits armés, et une attention particulière est accordée à la situation des femmes.

Renforcer la cohésion sociale

Pour arriver à plus de paix et de cohésion, Caritas va agir selon 4 axes :

  • Servir de médiateur dans les conflits civils et renforcer la cohésion sociale pour promouvoir la coexistence pacifique.
  • Identifier et aider les victimes de violences physiques, sexuelles et basées sur le genre.
  • Informer et éduquer la population sur les droits humains et la violence basée sur le genre.
  • Engager un dialogue avec les autorités pour parvenir à une meilleure protection des citoyen-ne-s.

Des comités locaux de citoyen-nes

Sur deux ans, ce projet vise :

  • 40 comités locaux d’organisation communautaire (CLOC).
  • 100.000 personnes sensibilisées aux droits humains.
  • 2.000 personnes participent à des sessions sur la violence sexuelle et basée sur le genre.
  • 75 femmes victimes de violence sont conseillées et réintégrées dans la société.

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous