L’histoire de Kumari

Caritas International Belgique L’histoire de Kumari
26/08/2016

Une hospitalité à toute épreuve

Le tremblement de terre qui a dévasté le Népal le 25 avril 2016 n’a pas seulement réduit en miette la maison de Kumari Gurgung à Hansapur, mais a aussi ruiné son commerce.

« J’avais un hôtel de 22 lits. Il était grand et beau. Quand le tremblement de terre a frappé, il s’est complétement effondré. Ma petite-fille a été ensevelie et on a dû attendre l’arrivée de mon fils pour l’extirper des décombres. »

Kumari tenait cet hôtel depuis 14 ans. Il était pour ainsi dire sa seule source de revenus. Maintenant, tout est devenu précaire. Mais grâce à Caritas Catholic Relief Services, elle peut, progressivement, reconstruire son entreprise. « Avec l’argent fourni par CRS et un peu d’argent à moi, j’ai fait cet hôtel temporaire ». Kurami, son fils et sa belle-fille louent 7 chambres pour la modique somme de 2$ la nuit. Ce revenu est loin d’être suffisant pour permettre à Kumari de construire un nouvel hôtel, aussi grand et beau que l’ancien. Elle estime qu’il faudra encore 5 ans  pour que le marché retrouve son niveau d’activité d’avant séisme.

Toutefois, les affaires moins florissantes n’empêchent pas Kumari de se projeter dans l’avenir. Elle doit faire face à l’âpre concurrence de nombreuses autres familles qui ont construit des chambres supplémentaires dans leurs abris afin de les louer aux voyageurs. Mais Kumari a des années d’expérience et pense détenir l’ingrédient clé de la réussite : une attention particulière à l’hospitalité. « Je ris et je parle avec mes hôtes. Je leurs sers du thé et de bons repas. C’est comme ça que mes clients reviennent ».

Derrière chaque chiffre, il y a une histoire

Caritas International Belgique L’histoire de Ishwari

L’histoire de Ishwari

Juste en dehors de la capitale Népalaise, Katmandu, Ishwari Khatiwada travaille dure à la construction de sa future maison. Elle est l’une des nombreuses victimes…

Lire plus
Toutes les histoires