WASH dans les écoles de Mulguba

Caritas International Belgique WASH dans les écoles de Mulguba

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

01/08/2019

LIEU :

District de Enderta, Tigray, Ethiopia

BUDGET:

53,069€ (financement de 40,000€ de la Fondation Roi Baudoin)

DUREE :

12 mois (août 2019 – Juillet 2020)

PARTENAIRES LOCAUX :

Caritas diocésaine de Mekelle

FONDS PROPRES :

4,000€

Contexte

Dans la zone (sous-district) du projet, on recense actuellement 12 points d’eau protégés et fonctionnels desservant 32% de la population. L’accès à des installations sanitaires n’est que de 35%. Les maladies hydriques sont courantes et en cas d’incapacité de travail des parents, ce sont les enfants qui doivent se charger des tâches domestiques ; ce qui favorise l’absentéisme scolaire. Sur 4 écoles, une seule possède des infrastructures sanitaires et d’eau, et l’état de salubrité de ces installations est très médiocre. Les élèves doivent parcourir de longues distances (environ 2km) pour pouvoir boire. La défécation à l’air libre est courante et le lavage des mains inexistant. Les maladies hydriques chez les élèves et enseignants sont courantes. Souffrant d’un grave manque d’eau, la capacité d’apprentissage des élèves est fortement affectée. Faute d’infrastructures adéquates, un nombre important de jeunes filles ne va pas à l’école en période de règles.

Objectif

Contribuer à l’amélioration de l’état de santé et des résultats scolaires des élèves du primaire dans l’école de Mulguba. Répondre aux besoins de base en matière d’eau, hygiène et assainissement de la communauté scolaire (et environnante) de Mulguba.

Activités

  • Raccordement de l’école à un réservoir d’eau potable (construit et géré par le gouvernement).
  • Construction d’un point d’eau à l’extérieur de l’école (pour la communauté environnante).
  • Formation d’un comité de gestion qui assurera la maintenance de ce point d’eau.
  • Construction d’un réservoir d’eau au sein de l’école.
  • Construction de 2 points d’eau (et système de drainage) dans l’enceinte de l’école, en tenant compte de la taille des élèves.
  • Construction de 2 latrines (type « VIP ») séparées (l’une pour les garçons, l’autre pour les filles).
  • Installation de systèmes de lavage des mains, avec petits réservoirs d’eau et réserve de savon, à la sortie des toilettes. Un espace sera également prévu pour l’hygiène corporelle des filles en période de règles.
  • Formation et soutien à des « clubs scolaires » qui organiseront des activités (théâtre, musique, posters, etc.) de promotion « Eau, hygiène et assainissement ».

Public-cible

3256 bénéficiaires directs du projet provenant de 3 groupes : 450 élèves (46% sont des filles) issus de familles rurales pauvres, 6 membres du personnel (enseignants et personnels administratifs) et 2800 membres de la communauté locale qui vivent autour de l’école.

Par ailleurs, l’ensemble de la communauté (environ 1375 ménages) vivant dans le sous-district bénéficieront indirectement du projet. Comme avantages indirects, nous pouvons mentionner :

  • La réduction des maladies associées à l’eau et l’hygiène chez les écoliers ; ce qui réduira également le risque de contamination chez les membres de la famille.
  • La diffusion (via les élèves) de meilleures connaissances et pratiques en matière d’eau, hygiène et assainissement.
  • L’appui aux administrations locales dans le travail de prévention de la défécation à l’air libre et la promotion de pratiques d’hygiène ; ce qui, après coup, permettra de réduire le risque de maladies dans la communauté.
  • Étant donné que les points d’eau protégés sont très limités dans la zone du projet, celui-ci contribuera à réduire le fardeau de la pénurie d’eau dans la communauté.

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous