Renforcement des mécanismes de veille humanitaire

Caritas International Belgique Renforcement des mécanismes de veille humanitaire

© Caroline Thirion

© Caroline Thirion

23/01/2020

Lieu:

dans 14 provinces du Nord-Ouest (ex-Equateur), sud-est (Katanga) et Grand Kasai

Budget:

374.000€

Durée:

Du 1/09/2019 au 31/3/2020

Fonds propres:

36.000€

Partenaires locaux:

les sections locales de Caritas dans toutes ces provinces

Contexte

Aujourd’hui, le Nord-Ouest de la RDC (l’ex-Equateur) et le Sud du Katanga (Haut Katanga, Lualaba, Haut Lomami) sont deux régions du pays en passe de (re)devenir des zones oubliées suite à l’insuffisance de la remontée des informations, elle-même due à une faible présence des acteurs humanitaires.

Ces régions, classées « zone de développement », connaissent pourtant régulièrement de graves crises humanitaires. Par exemple, les évènements récents à Yumbi (décembre-2018), l’épidémie d’Ebola dans l’Equateur (2018) et les inondations dans le bassin du Fleuve Congo (crise récurrente). Ces informations sont révélées en premier lieu par les médias et non par des professionnels de l’humanitaire, davantage occupés à agir dans les zones chaudes de l’Est du Congo.

La région du Kasaï reçoit plus d’attention pour sa part, mais souffre d’un manque de financement chronique de la part des principaux bailleurs de fonds humanitaires.

Objectif

La place des acteurs de veille est capitale et stratégique pour atténuer les effets des crises sur la population, en informant systématiquement les acteurs humanitaires et les instances étatiques de ces situations et en étant en mesure de porter un plaidoyer pour une réponse humanitaire rapide et efficace.

Ce projet, tout en maintenant la veille dans les régions Nord-Ouest et des Kasaï, vise également à déployer dans de nouvelles zones la veille humanitaire du réseau Caritas (ex-Katanga) en capitalisant la méthodologie et les outils de veille humanitaire.

Activités

  • collecter et transmettre promptement à travers le circuit d’alertes de Caritas des informations complètes sur la situation humanitaire et sécuritaire.
  • Compiler les informations sous forme de matrice d’alerte et les publier auprès de la coordination humanitaire.
  • Travailler en collaboration et complémentarité avec les autres acteurs humanitaires.
  • Former ces donneurs d’alertes à la collecte et à la transmission des informations pertinentes sur les crises humanitaires.
  • Equiper les structures donneuses d’alertes.
  • Publier les informations compilées dans la région sur la situation humanitaire et sécuritaire sous forme de matrices des alertes (veiller).
  • Mener le plaidoyer au sein des différents forums humanitaires concernant les alertes transmises en vue d’une réponse aux besoins de population.

Public cible

l’Ensemble de la population de ces 14 provinces peut potentiellement bénéficier des activités de la veille humanitaire. En effet, une alerte rapide est souvent cruciale pour que la réponse arrive en temps utile jusqu’à des endroits très reculés du pays.
Par ailleurs, tout le staff de Caritas, depuis les très nombreux veilleurs bénévoles jusqu’aux équipes de coordination à tous les niveaux, bénéficie dans ce projet de l’expérience de Caritas Belgique, qui a démarré son support aux activités de veille en 2016.

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous