Pour un accès à l’eau potable et des installations sanitaires salubres à l’école

Caritas International Belgique Pour un accès à l’eau potable et des installations sanitaires salubres à l’école

© Isabel Corthier

© Isabel Corthier

22/02/2019

Durée:

1 an (août 2018 - juillet 2019)

Lieu:

District d’Irob, région du Tigray

Partenaire local:

Caritas diocésaine d’Adigrat

Budget:

54.719 € (dont 40.000 € du Fonds Elisabeth et Amélie de la Fondation Roi Baudouin)

Fonds propres:

13.945 €

CONTEXTE : de l’eau potable sur 49% du territoire

Le district d’Irob est l’une des zones les plus sèches et sauvages de la région du Tigray. Officiellement, l’eau potable est accessible sur 49% du territoire, mais la disponibilité de l’eau varie en réalité tout au long de l’année et seuls quelques points d’eau fonctionnent de manière continue. Par conséquent, les maladies transmises par l’eau demeurent un problème courant. Cette pénurie d’eau a d’autres conséquences négatives. Elle oblige notamment les femmes et les enfants à parcourir de longues distances pour s’en procurer, ce qui constitue pour eux une charge de travail supplémentaire.

Sur les 41 écoles d’Irob, seules 17 disposent d’un accès à l’eau. En outre, on ne dénombre que 29 toilettes, dont certaines doivent être restaurées. Plusieurs écoles ne disposent d’aucune toilette, ce qui pousse les élèves à faire leurs besoins ailleurs et les expose à diverses maladies. Dans la plupart des écoles, ces derniers n’ont également  à disposition ni savon ni autre moyen de se laver les mains. En cause, cette pénurie d’eau et le peu de sensibilisation en matière d’hygiène.

Les conditions mentionnées ci-dessus ont non seulement un impact sur la santé des élèves et des enseignant-e-s, mais poussent également de nombreux jeunes à abandonner leur scolarité prématurément.

Objectif : santé & scolarité

L’objectif général du projet est d’améliorer la santé et les conditions de scolarité au sein du district d’Irob et de réduire le taux de décrochage scolaire. Comment ? En combattant les maladies liées à la pénurie d’eau, à l’état des installations sanitaires et aux conditions hygiéniques au sein des écoles et des communautés ciblées.

ACTIVITÉS

  • Former des technicien-ne-s et construire 8 réservoirs pour collecter l’eau de pluie sur les toits de 4 écoles.
  • Restaurer les réservoirs existants qui ne fonctionnent plus dans 4 écoles.
  • Construire de nouvelles toilettes et en réparer 3 autres qui ne fonctionnent plus.
  • Organiser  le workshop « whole system in 1 room » (WSR), qui se tiendra 11 fois par la suite. Développer, au travers d’un processus participatif, une vision et un agenda commun pour les actions à venir en matière d’eau, d’installations sanitaires et d’hygiène (WASH).
  • Proposer des formations aux associations de professeurs et d’élèves en la matière.
  • Mettre à disposition des moyens de se laver les mains.
  • Procéder à des tests sur la qualité de l’eau.

Groupe-cible : 11 écoles

Le projet se limite à 11 écoles dans les sous-districts d’Area, d’Alitena, de Weratile et d’Endalgeda. Celles-ci ont été sélectionnées en fonction des besoins et conjointement avec le service de l’éducation et des ressources en eau du district. Ces écoles sont situées dans des régions éloignées et la plupart des étudiants sont issus de familles vulnérables. Au total, le projet bénéficiera directement à 1.220 personnes (658 hommes et 562 femmes). Il s’agit tous d’étudiants, d’enseignants et de membres du personnel de soutien desdites écoles.

Aidez-nous

Faites un don

Les dons de 40 € ou plus sur base annuelle sont déductibles fiscalement. Vous récupérez jusqu’à 45 % de votre don.

Une question ? Contactez-nous

Actualités associées