Marie-Hélène, propriétaire solidaire : « Le soutien de Caritas me rassure »

Caritas International Belgique Marie-Hélène, propriétaire solidaire : « Le soutien de Caritas me rassure »

© Caritas International - Marie-Hélène, propriétaire solidaire s’est lancée dans l’aventure et loue son appartement à une maman et ses deux filles.

© Caritas International - Marie-Hélène, propriétaire solidaire s’est lancée dans l’aventure et loue son appartement à une maman et ses deux filles.

10/06/2020

Caritas ouvre les portes de « l’Immosolidair(e) » virtuel : un service logement qui a pour objectif de mettre en lien des propriétaires et des locataires en situation de vulnérabilité afin de leur proposer une location en toute sécurité. Vous cherchez des locataires et envisagez cette formule ? Marie-Hélène Blary, nouvelle propriétaire solidaire, témoigne.

Vous êtes devenue récemment propriétaire solidaire, pourquoi avoir fait le choix de louer à des personnes vulnérables ?

Marie-Hélène Blary : Ce logement était loué depuis 15 ans déjà. Quand la personne nous a annoncé qu’elle partait, c’était l’hiver dernier, la crise des migrants était toujours aussi préoccupante et j’ai trouvé que c’était une bonne occasion d’en faire plus. J’avais un sentiment de privilégiée ne partageant pas assez.

De fil en aiguille, mon mari est arrivé avec cette idée de passer via Caritas. J’ai alors rencontré Patricia Taelman. Nous avons creusé l’idée. Et finalement ce qui est rassurant, c’est de pouvoir, aussi, rencontrer un ou une assistante sociale et de savoir que Caritas est là en accompagnement pour une bonne partie des démarches. En cas de souci, il y a toujours la possibilité de recourir aux assistants. Nous ne serions donc pas seuls face à des problèmes éventuels.

Pourquoi avec Caritas et l’initiative Immosolidair(e) ?

Marie-Hélène : Caritas nous a très vite dit qu’ils étaient en demande de notre type de logement. C’est un appartement au rez-de-chaussée et donc intéressant pour le public très vulnérable que Caritas accompagne. Dans la famille qui va arriver chez nous, il y a une enfant en chaise roulante.

>>COMME MARIE-HÉLÈNE, DEVENEZ PROPRIÉTAIRE SOLIDAIRE !

 

En fait, tout bien considéré, j’avais les mêmes hésitations que pour tout autre locataire. La solution Caritas me sécurisait plus parce que… n’importe quel autre locataire peut aussi causer des soucis. Un locataire bien sous tous rapports peut, par exemple, ne pas payer son loyer. Ici, je suis tranquillisée par le soutien proposé par Caritas International.

Vous accueillez vos locataires cette semaine ? 

Marie-Hélène : Oui ! Nous avons été bloqués par le Covid… Mais là, fin de semaine, ils emménagent. Nous avons, nous-mêmes, trois filles. Et notre locataire est une maman avec deux filles. Nous pensons que le matching est bon et nous sommes impatients de pouvoir les accueillir et les aider à s’installer. C’est un beau projet familial qui contribue aussi à sensibiliser nos enfants.

>>LISEZ AUSSI : Se loger après le coronavirus : Réfugié-e-s cherchent logement.

Dans notre cas, l’appartement est dans la maison, c’est la même porte d’entrée. Je suis impatiente de leur faire découvrir le quartier, les endroits où on aimait aller avec nos enfants, les petits commerces, etc. sans, évidemment, que ça ne devienne une prise en charge complète. En plus, depuis qu’on en parle dans le quartier, plusieurs voisins nous proposent des meubles. Je trouve ça génial !

Vous aussi, devenez propriétaire solidaire

À la recherche de locataires pour votre bien ? Ne cherchez plus, on a ce qu’il vous faut ! Caritas, l’Immosolidair(e) pour allier solidarité et location de votre bien immobilier.

Merci déjà pour engagement pour une société solidaire !

Actualités associées

Toutes les actualités