Pierre Granier, journaliste, a visité nos projets au Liban

Caritas International  Pierre Granier, journaliste, a visité nos projets au Liban

© Johanna Vanraes

31/08/2016

Pierre Granier est journaliste pour Dimanche et a visité les projets de Caritas Liban. Il vous livre ses impressions.

 

Comment avez-vous vécu votre voyage au Liban ?

Avec beaucoup d’enthousiasme car j’avais très envie, et depuis longtemps, de découvrir ce pays. Ma génération a toujours entendu parler du Liban, et en particulier Beyrouth, comme une zone de guerre, avec des attentats terribles, des prises d’otages. J’étais donc vraiment heureux de trouver un pays pacifié et en pleine reconstruction. Malgré les difficultés du contexte actuel lié à l’exceptionnel afflux des réfugiés au Liban, j’ai vu partout des sourires et de la générosité, en particulier parmi le personnel de Caritas-Liban. C’est le genre de voyage qui « rebooste » !

 

Quel projet Caritas vous a le plus marqué ?

Difficile d’en distinguer un en particulier car tous les projets que nous avons visités abritaient des actions vraiment formidables, dans différents domaines: l’accès aux soins pour tous ces réfugiés syriens et irakiens, le soutien psychologique, scolaire et l’aide matérielle pour les enfants de ces réfugiés. Mais il est vrai que ce qui est mis en œuvre dans les maisons d’accueil (ce que Caritas-Liban appelle  « shelter »  et qu’on pourrait traduire par refuge), m’a sans doute un peu plus marqué.

Pourquoi ?

Sans doute en raison du contraste entre le lieu si paisible et les histoires des victimes qui y sont accueillies. J’ai entendu des témoignages bouleversants. Notamment ceux d’une jeune syrienne victime d’un réseau mafieux et que l’on a forcée à se prostituer alors qu’elle espérait travailler dans un restaurant, et de deux sœurs irakiennes qui ont dû fuir les violences de leur mère, puis de leur père. Autant d’histoires qui nous font désespérer du genre humain. Mais quand on discute avec les responsables de ce centre, qui t’expliquent qu’elles passent bien évidemment par des périodes difficiles à force d’entendre de telles histoires, mais qu’elles aiment leur travail et qu’elles le continuent, malgré les menaces dont elles peuvent être parfois l’objet,  on retrouve la foi dans l’Homme.

img_4955

Retrouvez le travail et les reportages de Pierre Granier dans votre journal Dimanche. Infos et abonnements : www.cathobel.be – abonnement@cathobel.be – 010 77 90 97 – Offre découverte 2n° gratuit.

Actualités associées

Toutes les actualités