Le miracle des abeilles

Caritas International Le miracle des abeilles
Caritas International Le miracle des abeilles
Caritas International Le miracle des abeilles

© Isabel Corthier

25/10/2017

En Éthiopie, les abeilles produisent non seulement du miel, mais elles mettent également du pain sur la table. Comme chez Tesfu, par exemple, un paysan sans terre.

Voici Tesfu

Homme de 31 ans, Tesfu est originaire de la région du Tigray. Il a longtemps aidé son père au champ, mais leur lopin de terre était devenu trop petit pour nourrir son épouse et leurs (futurs) enfants. Il n’y avait pas beaucoup d’alternatives.

« Il y a quatre ans, un collaborateur Caritas m’a parlé d’une formation d’apiculteur. L’apiculture, je connais bien ! La plupart des gens ici ont quelques ruches, mon père en avait aussi. J’étais curieux d’entendre comment gagner assez d’argent avec les abeilles pour subvenir aux besoins de ma famille. Nous n’y étions jamais parvenus jusqu’à présent. »

Apiculture traditionnelle

L’apiculture est une source de revenus complémentaires pour bon nombre de familles au Tigray. Le miel est produit dans des ruches faites à la main avec de la paille, de l’argile et du bambou, généralement suspendues dans les arbres. La technologie traditionnelle ne permet cependant qu’une faible production de miel : de 5 à 8 kilos par ruche traditionnelle, alors qu’un rucher moderne peut donner jusqu’à 20 kg de miel de qualité.

Nouvelles pistes

Il y a quatre ans, Tesfu était désespéré. Pas de terre à cultiver, rien à manger mais une femme et des enfants pour lesquels il était prêt à tout. Il était à deux doigts de les quitter pour un travail loin de chez lui, loin des siens. Mais grâce au soutien de Caritas et à l’expertise de nos partenaires sur place, Tesfu s’est formé et a reçu plusieurs ruches. Il nourrit aujourd’hui sa famille en vendant son miel.

« J’ai suivi une formation avec d’autres jeunes, et aujourd’hui je suis membre d’une coopérative. En effet, en travaillant ensemble nous sommes plus forts. Nous apprenons les uns des autres et nous nous entraidons si nécessaire. Nous sommes dix et nous avons chacun reçu un rucher moderne pour commencer. Une partie de nos revenus est réinvestie dans de nouvelles ruches supplémentaires et du matériel. Ensemble, nous récoltons maintenant entre 60 et 97 kg de miel que nous vendons à Mekelle, la capitale de la région. »

Image globale

Au Tigray, nous luttons avec notre partenaire Caritas Éthiopie contre la sécheresse en conservant autant que possible l’eau de pluie et en l’utilisant aussi efficacement que possible. Tout est mis en place pour produire plus de nourriture, générer davantage de revenus et échapper à cette sécheresse.

Les abeilles jouent un rôle essentiel dans la pollinisation des arbres et des cultures et elles ont une influence positive sur les récoltes. En même temps, ces mêmes abeilles ont également besoin de ces plantes en fleur pour survivre, ce qui est une motivation supplémentaire pour lutter contre l’érosion.

Ce projet apicole ne peut pas être dissocié de nos autres activités dans la région, mais pour Tesfu et sa famille sans terre, il s’agit d’un moyen de sortir de la pauvreté et garantir un avenir meilleur à ses enfants.

Les jeunes apiculteurs ont besoin de vous

Tesfu a reçu de nouvelles ruches en bois et a suivi une formation en apiculture grâce à Caritas. Il se débrouille très bien. Beaucoup de jeunes rêvent d’une vie comme celle de Tesfu, mais ils en sont encore loin. Aidez-les avec votre don. Chaque don compte et fera la différence pour ces familles. Offrez ce que votre coeur vous inspire ou suivez nos suggestions :

  • Avec 98 € : vous offrez une ruche moderne en bois avec les accessoires, comme un appareil à enfumer, un burin et des gants.
  • Avec 67 € : vous offrez un essaim d’abeilles.
  • Avec 31 € : vous offrez une formation professionnelle en apiculture.

Un tout grand merci au nom des jeunes apiculteurs du Tigray.

Actualités associées

Toutes les actualités