Le grand froid est tombé sur l’Ukraine

Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
Caritas International  Le grand froid est tombé sur l’Ukraine
18/12/2015

800.000 Ukrainiens doivent faire face à la guerre, principalement dans la zone tampon où ont lieu les affrontements entre le gouvernement et les forces rebelles. Leur vie est en danger : ils se sentent menacés et ont de plus en plus de difficultés à trouver de quoi se nourrir, de quoi se chauffer. Et l’hiver s’y installe… Reportage en photos.

Le président de Caritas Ukraine, Andrij Waskowycz : « Beaucoup estiment que les problèmes en Ukraine sont de nature politique ou militaire. Mais c’est une crise humanitaire. De nombreuses personnes souffrent. Ils manquent de tout : nourriture, vêtements, soutien scolaire pour les enfants. C’est l’une des plus importantes crises humanitaires en Europe depuis la seconde guerre mondiale. »

grand_froid_ukraine-slide04

En Ukraine, les gens essaient de se soutenir entre eux, mais ils n’en ont pas les moyens. Le gouvernement non plus, d’ailleurs. C’est la raison pour laquelle un soutien de l’extérieur est nécessaire pour fournir une aide humanitaire.

 

Les affrontements entre les séparatistes pro-Russes et les forces ukrainiennes ont démarré en avril 2014 et ont déjà contraints 2,3 millions de personnes à fuir leur foyer, dont 1,5 million toujours en Ukraine. Ils ont tout abandonné et se retrouvent sans rien. Ils ne trouvent pas de travail à cause de la guerre et de la crise économique. Une étude Caritas démontre que les familles doivent débourser mensuellement quatre fois ce qu’ils gagnent.

grand_froid_urkraine_slide01

« Les Ukrainiens vivaient une vie normale, à l’européenne. Aujourd’hui, ils ont tout perdu. Une femme à Donetsk, dans la zone tampon m’a dit qu’avant les conflits, elle avait une belle vie, une jolie maison, elle partait en vacances à l’étranger, elle avait des amis. Aujourd’hui, au lieu d’aller à la salle de gym, elle va ramasser du bois dans la forêt. Au lieu d’aller faire du shopping, elle va chercher de l’eau. Ils ont tout perdu », raconte le président de Caritas Ukraine, Andrij Waskowycz

La crise ukrainienne n’est pas visible, mais les besoins sont énormes. Dans la zone tampon, c’est très difficile de trouver du charbon. La population meurt littéralement de froid et tombe malade. Le réseau Caritas en appelle à la solidarité pour venir en aide à 17.000 personnes, concentrée principalement à l’est du pays et leur offrir abris, de quoi passer l’hiver (vêtements chauds, couvertures supplémentaires, chauffage, …), du conseil et des accès aux soins de santé de base.

Le long de la zone tampon, Caritas veut fournir des kits d’abri et de l’argent en liquide pour réparer les maisons, livrer du carburant, des briquettes et du bois, des poêles, améliorer l’accès aux soins de santé et des visites régulières chez le médecin.

grand_froid_ukraine-slide03

Actualités associées

Toutes les actualités