Irma : « Tous les Haïtiens seront affectés »

Caritas International Irma : « Tous les Haïtiens seront affectés »

© Caritas International (Matthew 2016)

08/09/2017

Les habitants d’Haïti subissent en ce moment l’impact du cyclone Irma, à savoir : tempêtes tropicales, pluies torrentielles, glissements de terrain, et fortes rafales de vents. « On attend l’évaluation des conséquences et des dégâts », commente Sébastien Dechamps, responsable des urgences pour Caritas International.

Comment la population s’est-elle préparée à ce cyclone ?

Sébastien Dechamps : « Le degré de préparation est, je le crains, proche de nul. Malgré les efforts du gouvernement et des ONG sur place et vu le contexte d’extrême pauvreté, un grand nombre de personnes ne savaient même pas que l’ouragan approchait. En effet, nombreux sont ceux qui n’ont pas d’électricité et donc pas d’accès aux moyens de communication modernes : ni téléphone, ni radio… Et s‘ils le savaient, les possibilités pour se mettre à l’abri sont limitées. Les infrastructures sont quasi inexistantes. Les seuls bâtiments en dur qui permettent de s’abriter sont les églises, quelques bâtiments publics ou privés, certaines écoles,… »

Quelles pourraient être les conséquences ?

Sébastien Dechamps : « Potentiellement, tous les Haïtiens pourraient être touchés. En effet, les rafales et pluies pourraient faire de gros dégâts au niveau des infrastructures d’électricité, de communication et de l’eau. On s’attend à de nombreuses inondations, des glissements de terrain, la limitation de l’accès à la nourriture et des difficultés au niveau de l’évacuation des eaux insalubres. Ce qui aura des conséquences sur l’hygiène et donc la santé des habitants. Bref, Haïti risque gros. »

 

Si Matthew avait frappé principalement le sud-est du pays, c’est cette fois le nord de l’île qui est touché par Irma.

Après Matthew en 2016, Irma aujourd’hui et José, peut-être, dimanche, les crises se multiplient. Quelle en est la cause principale ?

Sébastien Dechamps : « Le dérèglement climatique et les déséquilibres de l’écosystème engendrés par le réchauffement climatique, sont très certainement à l’origine d’événements de plus en plus extrêmes, comme l’ouragan Irma. Et de plus en plus fréquents. Ceci dit, la gravité d’une crise dépend surtout du contexte où elle surgit, notamment du niveau de préparation. »

Que fait Caritas pour aider et soutenir les victimes d’Irma ?

Sébastien Dechamps : « Le réseau Caritas et les diocèses locaux sont en alerte rouge. Les plans d’urgence ont été activés en Haïti, à Puerto Rico et en République Dominicaine. Les collaborateurs Caritas et de nombreux volontaires se tiennent prêts pour réagir rapidement : abris, nourriture et eau, et produits d’hygiène sont prévus. Et ce, en cas d’extrême urgence. Notre réseau mondial aussi se mobilise. »

Actualités associées

Toutes les actualités