Caritas et la Fondation Abbé Pierre, ensemble pour la rénovation de maisons en Cisjordanie

Caritas International Caritas et la Fondation Abbé Pierre, ensemble pour la rénovation de maisons en Cisjordanie

© Faqua, village au sud de Jenin. Photo © Caritas Jerusalem.

01/02/2016

Jénin est la capitale d’un gouvernorat de Cisjordanie. Important marché agricole, la région est également connue pour son camp de réfugiés installé depuis la guerre israélo-arabe de 1948. Elle est, encore aujourd’hui, en proie à des faits de violence entre Israéliens et Palestiniens.

La Caritas Jérusalem s’est donnée pour mission de rendre autonomes, socialement et économiquement, les membres de la société palestinienne, en ce compris les femmes et les communautés rurales. Et ce, grâce à des activités de sécurité alimentaire, afin de leur assurer un accès durable à une alimentation variée, des projets d’agriculture familiale et des initiatives de micro entreprises.

Un toit décent

Déjà active depuis 2014 dans la région grâce à des fonds et des subsides alloués par le gouvernement belge pour un projet de revitalisation de l’économie dans les territoires ruraux de l’est de Jenin (le projet Synergy), la Caritas Jérusalem, en partenariat avec Caritas International.be, a identifié un problème de taille : l’état des logements des familles les plus vulnérables de la région. En effet, comment le soutien économique d’une communauté peut-il avoir du sens pour ceux qui n’ont pas de toit ?

Nouvel objectif donc: rénover 15 maisons, et ainsi offrir un logement vivable et sécurisant pour renforcer le quotidien des familles vulnérables directement touchées par l’occupation. Plus que d’offrir un logement plus décent, le projet veut ainsi réduire leur stress économique et social qui touche le tissu social.

Ce projet n’a été rendu possible qu’avec le soutien de la fondation Abbé Pierre. L’organisation française lutte depuis 1987 pour que les personnes les plus démunies puissent accéder à un logement décent. Particulièrement connue pour ses actions sur le territoire français, la fondation a décidé de ne pas rester sourde aux appels de l’extérieur du pays. C’est ainsi qu’ils ont décidé d’embarquer dans le projet.

Résultats en images :

Actualités associées

Toutes les actualités