Caritas au secours des minorités en fuite

Caritas International Caritas au secours des minorités en fuite
21/08/2014

Pourquoi chasser un peuple de paix ? « Nous n’avions pas d’autres choix que de partir, » raconte Nagham, une femme de 60 ans qui vient d’arriver en Jordanie avec sa famille. Accueillis par Caritas,ils ont fui la ville irakienne de Mossoul après qu’elle soit tombée dans les mains de l’Etat Islamique. « Nous n’étions pas autorisés à prendre quoi que ce soit : pas d’argent, pas de vêtement, pas d’or, pas de souvenirs, rien du tout » soupire-t-elle. « Juste parce que nous sommes Chrétiens, nous avons été chassés de notre pays… Nous sommes un peuple de paix, comment est-ce que cela a pu arriver ? »

 

Mossoul fut jadis la demeure de 60.000 Chrétiens. Les communautés chrétiennes y vivaient déjà depuis le 2èmesiècle. En juin, avec la conquête de la deuxième plus grande ville d’Irak par l’Etat Islamique, tous les Chrétiens ont dû fuir. Expulsés ou tués.

1.2 million de personnes déplacées

Depuis le mois de janvier, 1,2 million de personnes a fui l’escalade des violences dans le nord et le centre de l’Irak. Du fait du vide politique dans le pays, l’Etat Islamique a le champ libre pour imposer ses propres règles islamiques très strictes aux minorités comme les Chrétiens, les Yazidis, les Kurdes et autres. Les Chrétiens sont confrontés à un choix difficile : se convertir à l’Islam, payer pour leur protection ou être tué.

Des milliers de personnes ont fui vers la région kurde, la vallée de Ninive et les monts Sinjar à la frontière turque où elles sont confrontées à la faim et aux conditions de vie très difficiles. D’innombrables autres familles ont traversé la frontière vers la Turquie ou ont pris la direction de la Jordanie.

Malgré les frappes aériennes menées par les Etats-Unis pour enrayer la montée de l’Etat Islamique, cela n’a presque rien changé sur le terrain pour les groupes minoritaires vulnérables. Des familles laissent encore et toujours leur maison et leurs biens derrière eux, poussés par la peur et la faim, pour chercher un lieu en sécurité.

Caritas aide sur tous les fronts

De nombreuses familles déplacées se trouvent actuellement sur le territoire kurde en Irak. Caritas Irak et les paroisses locales leur distribuent de la nourriture, de l’eau, de la literie et des produits d’hygiène à Erbil, Dohuk et Zakho. En partenariat avec Caritas USA, 30.000 familles seront aidées dans les 6 prochains mois.

Caritas Jordanie assure l’accueil des familles arrivées  par avion à Amman, 1.000 chrétiens d’Irak en transit depuis Erbil. Une fois arrivées, Caritas les mène vers des centres locaux dans des églises et dans des écoles, situés dans dix endroits différents à travers tout le pays. Ils y reçoivent un toit, de l’eau, de la nourriture et des kits d’hygiène.

Un nombre important de réfugiés irakiens atteignent la Turquie, en témoignent les 500 demandes d’asile quotidiennes à Ankara. Eux aussi n’ont rien pu emporter dans leur fuite. Caritas International appuie Caritas Turquie dans sa réponse pour aider les familles relogées à Istanbul. Elles reçoivent de la nourriture, des coupons non-alimentaires, des soins médicaux, un suivi psychosocial et un soutien financier.

cover_minorites

children_jordanie

Votre mobilisation compte !

Merci à toutes celles et ceux que le sort des minorités chassées d’Irak n’a pas laissé indifférents. Votre soutien permet à de nombreuses familles de survivre dans la dignité. Continuez à soutenir les actions de Caritas dans la région afin que nous puissions intervenir auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin !

  • Aidez-nous à aider, faites un don sur le compte BE88 0000 0000 4141 de Caritas International avec la mention “Moyen-Orient” ou en ligne.
  • Et venez nombreux ce 31 août à 18h à l’occasion d’une veillée de prière œcuménique qui aura lieu à la Basilique de Koekelberg « Les Chrétiens d’Occident s’unissent avec les Chrétiens d’Orient : la même foi, la même prière, la même solidarité pour la vie et la paix en Orient. »

Actualités associées

Toutes les actualités