Häiti : au lendemain du passage de l’ouragan Matthew

Caritas International Häiti : au lendemain du passage de l’ouragan Matthew
Caritas International Häiti : au lendemain du passage de l’ouragan Matthew
Caritas International Häiti : au lendemain du passage de l’ouragan Matthew

© Caritas International

06/10/2016

Après avoir dévasté le grand Sud, la Grand’Anse, les Nippes et le Sud-est, L’ouragan Matthew conserve toute sa puissance de catégorie 4 et se dirige maintenant vers la côte est de Cuba, laissant derrière son passage de graves inondations dans les villes côtières. Toute une partie du pays reste en état d’urgence: les bateaux doivent rester à leur port d’attache, les centres d’opérations d’urgence sont activés, les ambulanciers sont opérationnels.

Les communications téléphoniques sont impossibles car les deux compagnies de téléphonie mobile ont cessé d’émettre. Et le choléra commence à se répandre. Les autorités sont par conséquent sans nouvelles de certaines régions, Grand’Anse par exemple.

Début de l’état des lieux par région

Dans les Nippes, on enregistre deux morts, 247 maisons détruites et 399 autres  endommagées dont le centre de santé de Madian, 1580 maisons sont inondées et 2833 personnes sont déplacées ; 3 stations à essences sont endommagées.

Dans l’Ouest, il continue de pleuvoir et les dégâts commencent à être enregistrés. Le pont se situant à croix des missions est endommagé. Dix familles se trouvent en abri provisoire dans la localité de Majòj.

carte-haiti

Dans le Sud, c’est le cyclone le plus dévastateur depuis 50 ans. La ville des Cayes est saccagée. De nombreuses maisons détruites ou endommagées. La ville est inondée. La majorité des écoles couvertes de tôle ont perdu leur toiture.

Dans la Plaine de Torbeck, selon quelques personnes jointes par téléphone, toutes les maisons en tôle ont été endommagées ou détruites. Les jardins sont emportés et plus que la moitié des arbres ont été détruits. Des centres d’hébergement ont été improvisés pour certaines familles sans abri. D’autres ont été accueillies par des proches.

Sur la zone côtière, (de Port-Salut à Tiburon) la situation est très grave. Les vagues de la mer ont détruit beaucoup de maisons et la route est coupée à plusieurs endroits. On a beaucoup de difficultés pour avoir accès à des informations fiables, car les compagnies de téléphonie sont en grande faiblesse.

Le réseau Caritas évalue les dégâts et porte les premiers secours, en terme de nourriture et de logement et reste en veille et suit de près l’évolution d la situation.

Vos dons sont les bienvenus sur le compte BE88 0000 0000 4141 avec la communication Haïti ou via notre plateforme de dons online.

Actualités associées

Toutes les actualités