Caritas soutient les plus vulnérables suite au passage de Matthew en Haïti

Caritas International Caritas soutient les plus vulnérables suite au passage de Matthew en Haïti
Caritas International Caritas soutient les plus vulnérables suite au passage de Matthew en Haïti
Caritas International Caritas soutient les plus vulnérables suite au passage de Matthew en Haïti
10/10/2016

En Haïti, Caritas fournit aux victimes de l’ouragan Matthew des abris de fortune, des colis alimentaires, de l’eau et des tablettes de purification de l’eau.

Les dégâts suite au passage de l’ouragan Matthew en Haïti sont considérables. Près de 900 personnes ont perdu la vie. Les ravages sont énormes pour la population pauvre au sud de la presqu’île. Selon les autorités, près de 350.000 personnes ont besoin d’aide humanitaire.

De la nourriture et de l’eau purifiée

Toutes les équipes Caritas dans le sud du pays s’étaient préparées à cette catastrophe. Elles avaient prévu des stocks de nourriture et mis en place des centres d’accueils pour les Haïtiens en prévision de l’ouragan.

Aujourd’hui, l’heure est au nettoyage. Malheureusement, des routes bloquées, des ponts effondrés et des rivières qui sortent de leur lit rendent le travail des organisations humanitaires très difficile.

Le réseau international Caritas se mobilise pour soutenir les Haïtiens en ces temps difficiles. Ensemble, nous souhaitons, dans un premier temps, soutenir 13.500 personnes en leur apportant des kits de nourriture et d’hygiène comprenant, entre autres, des jerrycans et des tablettes de purification de l’eau. Nous nous adressons en priorité aux plus vulnérables : les femmes enceintes, les enfants et les adultes handicapés, et ce, entre autres, dans les diocèses de Jérémie et Cayes et dans le sud-ouest d’Haïti.

Défis futurs

Les Haïtiens auront besoin de bien plus que de la nourriture et de l’eau pour reconstruire ce qui a été détruit : du matériel de construction et des outils seront, entres autres, nécessaires.

Le plus grand défi sera sans doute le redémarrage de l’agriculture, de la pêche et de l’emploi en général.

Depuis le tremblement de terre de 2010, nous travaillons en étroite collaboration avec la population locale et les Caritas diocésaines de Cayes et Jérémie à l’amélioration des conditions de vie. Et c’est justement cette région qui a été le plus durement touchée par l’ouragan Matthew.

« Que peut-on faire avec quelques  milliers d’euros pour les gens qui ont tout perdu ? Les toits se sont envolés, les maisons et les plantations sont détruites, les vaches semblent heureusement avoir survécu mais 75 à 80 % du petit bétail est décimé. Les pêcheurs ont perdu leurs bateaux et leurs filets », écrit Martine Haentjens, responsable de projet pour Caritas International en Haïti, dans un mail chargé d’émotion.

« L’impact de l’ouragan dans le sud d’Haïti est catastrophique. Les victimes sont mortes noyées ou dans l’effondrement des bâtiments. De nombreuses habitations sont endommagées. Les gens ont tout perdu », écrit père Jean-Hervé François, directeur de Caritas Haïti.

Tous les efforts d’amélioration des conditions de vie dans les départements Sud, Nippes et Grand’Anse ont été quasiment réduits à néant. A nouveau, il nous faudra reconstruire : cela demandera beaucoup de ténacité et de courage de la part des populations touchées, et d’importants moyens financiers.

Actualités associées

Toutes les actualités