L’importance du développement du secteur agricole au Soudan du Sud

Caritas International  L’importance du développement du secteur agricole au Soudan du Sud
30/01/2014

Le sud-ouest du Soudan du Sud profite généralement d’une longue saison des pluies et d’un sol de qualité pour les cultures. Cette région pourrait facilement nourrir l’intégralité du Soudan du Sud mais 25 années de lutte pour l’indépendance ont détruit le secteur agricole et, à ce jour, le pays est en grande partie approvisionné par l’Ouganda.

Nonante pourcents des Sud-Soudanais vivent de l’agriculture traditionnelle et de l’élevage. Si le pays veut avoir un avenir, ces personnes doivent pouvoir transformer leur activité principale en un emploi rémunérateur qui leur offrirait des perspectives de développement.

Améliorer la production agricole

Depuis 2011, Caritas International aide les agriculteurs dans l’ouest à améliorer leur production agricole grâce à une augmentation de rendement (utilisation de compost et de pesticides naturels), à l’expansion des terres agricoles (travail effectué par les bœufs de traction) et à l’extension de la saison de culture (irrigation grâce à des puits d’eau durant la saison sèche).

Malgré ce soutien, les agriculteurs restent pauvres parce que le marché alimentaire dans les grandes villes est monopolisé par les commerçants Ougandais. Les années précédentes, les agriculteurs sud-soudanais ont augmenté leur production néanmoins, ils ont beaucoup de difficultés à vendre cette production supplémentaire. Le fait que la seule route asphaltée est construire en direction de l’Ouganda ne fait qu’aggraver cette dépendance à l’importation.

120612eth062

Prévoir des marchés de commercialisation

En collaboration avec les diocèses catholiques de Yambio et de Yei, Caritas International a décidé d’appuyer ces agriculteurs dans la vente de leurs produits: les fruits et les légumes provenant des terres fertiles de l’ouest sont maintenant transportés deux fois par semaine vers une paroisse dans la capitale Juba. Ils sont alors vendus dans les hôtels, restaurants et petits magasins. A court terme, le projet permet l’accès des agriculteurs aux marchés, avec l’espoir qu’à long terme les commerçants nationaux suivront l’exemple et porteront plus d’intérêt au secteur agricole.

Un emploi rémunérateur est la meilleure garantie pour garder les jeunes loin des armes. Garantir un marché de commercialisation augmentera non seulement le niveau de vie des agriculteurs appuyés, mais renforcera également la sécurité alimentaire dans l’ensemble du pays.

 

Le soutien continue malgré la guerre dans l’Est

Malgré la pauvreté généralisée au Soudan du Sud, une tendance s’est marquée à réserver l’aide internationale pour les situations de conflits dans le Nord-Est. Le conflit actuel va aggraver cette tendance et notre soutien pour la réhabilitation du secteur agricole sud-soudanais deviendra encore plus nécessaire dans les années à venir.

Malgré la situation sécuritaire précaire, le représentant local de Caritas International reste sur place afin de continuer à soutenir le secteur agricole. Parallèlement à ce soutien à long terme, nous étudions actuellement la façon dont nous pouvons soutenir Caritas Arua pour l’accueil de plusieurs dizaines de milliers de Sud-Soudanais qui ont fui vers le Nord de l’Ouganda ces dernières semaines.

Actualités associées

Toutes les actualités