Des boeufs et des motoculteurs pour lutter contre la crise alimentaire

Caritas International Des boeufs et des motoculteurs pour lutter contre la crise alimentaire
04/06/2014

Depuis près de 6 mois, la guerre civile fait rage au Soudan du Sud. Des milliers de familles ont cherché refuge dans d’autres régions du pays et à l’étranger, en abandonnant leurs maisons et leurs champs. À l’heure actuelle, on nous signale 3,7 millions de personnes nécessitant de l’aide humanitaire. A cela il faut ajouter une très mauvaise récolte, ce qui rend inévitable une crise alimentaire sans précédent.

Conflit politique

En décembre 2013, le conflit entre le président Kiir et l’ancien vice-président Machar déclencha une guerre civile qui entraîna un déplacement d’1,5 millions de  réfugiés. De plus, près de 300.000 sud-soudanais se sont réfugiés à l’étranger, notamment en Ouganda où Caritas est actif dans le Camp Rhino.

Les violences entre les tribus Nuer et Dinka sont de caractère explicitement ethnique. Les Nations Unies parlent de viols, d’arrestations arbitraires et de massacres de nombreux civils. Il règne un climat d’anxiété et de terreur ; il est donc totalement impossible de mener une activité économique normale dans une grande partie du pays.

Menace de crise alimentaire

Les observateurs internationaux nous signalent que d’ici la fin de l’année, il faudra fournir de l’aide alimentaire à 7 millions de sud-soudanais. Des millions de sud-soudanais ne pourront pas récolter en fin d’année et la crise alimentaire que cela engendrera perdurera au moins jusqu’à la première récolte de 2015, si pas jusqu’à la fin de 2015.

 

Mécanisation de l’agriculture

Bien que le Western Equatoria compte parmi les régions les plus fertiles du Soudan du sud, le rendement des champs y est maigre pour la principale raison que tout le travail agricole se fait encore manuellement ; les champs sont donc de petite dimension.

Cette production pourrait très rapidement quadrupler, moyennant un minimum de mécanisation. Par conséquent, les agriculteurs de cette région paisible pourront être en mesure d’aider à nourrir la population du nord-est du pays, frappée d’insécurité alimentaire à cause de la guerre civile. Plus de production signifie aussi plus de revenus, ce qui ouvre des perspectives au développement.

 

Traction à bœufs et motoculteurs

Les outils les plus durables pour ces petits agriculteurs sont les charrues à bœufs et les motoculteurs. Bon marchés, ils font facilement le travail de dix jeunes hommes. Afin de rapidement lever le niveau de la production nationale, Caritas international fait un don de charrues à bœufs et de motoculteurs aux groupes d’agriculteurs les plus dynamiques ?

wandeltraktor

Actualités associées

Toutes les actualités