Corne de l’Afrique : 20 millions de personnes menacées par la famine

Caritas International Corne de l’Afrique : 20 millions de personnes menacées par la famine
23/02/2017

Dans la Corne de l’Afrique, la famine menace 20 millions de personnes. Si rien n’est fait, elles mourront de faim dans les 6 prochains mois. Caritas redouble d’efforts.

Des causes naturelles…

La production agricole régionale dépend traditionnellement de deux saisons des pluies annuelles: la petite, qui s’étende de février à mars, et la grande, de juin à mi-septembre (selon les régions). El Niño, une anomalie du système climatique particulièrement marquée en 2016, a considérablement pesé sur les dernières pluies. Le pire a pu jusque-là être évité, mais tout porte les climatologues à croire que la prochaine saison des pluies sera compromise. Cette sécheresse pourrait bien entrainer jusqu’à 20 millions de personnes dans la famine en Somalie, en Tanzanie, au Soudan du Sud, en Ethiopie, au Kenya et en Ouganda.

…et humaines

L’insécurité alimentaire croissante trouve aussi son origine dans les conflits qui touchent la région. Les violences empêchent les paysans de travailler leurs terres. Leurs récoltes sont détruites ou pillées. Et celles et ceux qui n’ont d’autre choix que de fuir perdent leur principale source de revenus et d’alimentation. Conséquences : le commerce s’effondre et la vie économique s’arrête, les récoltes diminuent et les prix des denrées montent en flèche.

Un exemple : le Soudan du Sud pourrait théoriquement produire de la nourriture en quantité plus que suffisante pour sa population. Particulièrement les régions du sud du pays qui forment la « Ceinture Verte ». Mais depuis juillet 2016, les forces armées musèlent toute opposition et sèment la mort et la destruction dans la région. Chaque jour, des centaines de Soudanais du Sud quittent leur pays pour se réfugier en Ouganda. Ils sont aujourd’hui plus de 300.000 à avoir trouvé refuge au camp de Bidi Bidi. Leurs champs – quant à eux – sont laissés à l’abandon.

Displaced people in a hall in Lakakudu. Photo: Sean Farrell/Trocaire.

Caritas distribue de la nourriture

Les Nations Unies ont lancé un appel d’urgence visant l’achat de denrées alimentaires pour faire face aux prochains mois. Caritas multiplie les distributions de nourriture et finance des travaux communautaires au sein des populations affectées pour préparer les sols et les systèmes d’irrigation pour garantir la prochaine récolte. Avec d’autres ONG, nous déployons la logistique nécessaire pour assurer l’accès à l’alimentation, à l’eau mais aussi aux soins des personnes les plus vulnérables.

 

Et renforce les capacités

En Ethiopie, nous promouvons auprès des communautés menacées des techniques agricoles adaptées au climat aride. Elles aménagent des parcelles en terrasses et des bassins pluviaux qui permettent de conserver plus longuement les pluies trop rares pour assurer l’irrigation. Ces efforts, menés conjointement avec les autorités, portent leurs fruits. La situation du pays serait aujourd’hui bien plus critique si ces dispositions n’avaient pas été prises.

Nous accompagnons les communautés dans leur processus d’adaptation à ces conditions climatiques hostiles. L’église joue par ailleurs un rôle essentiel dans la résolution des conflits. Voilà la priorité de nos équipes et de nos partenaires. Ils n’ont pas ménagé leurs efforts ces dernières semaines. Et, avec vous, ils trouveront les moyens de passer le cap de ces prochains mois.

Aidez-nous à sauver ces personnes de la faim. Faites un don sur le BE 88 0000 0000 4141. Avant qu’il ne soit trop tard.

Actualités associées

Toutes les actualités