L’histoire de la famille Sephes

Caritas International  L’histoire de la famille Sephes
26/08/2016

Les orphelins d'Ebola

Il y a sept orphelins dans la famille Sephes, quatre garçons et trois filles, âgés de 4 à 24 ans. Ils s’entraident, unis dans leur chagrin et leur courage. C’est une période terriblement difficile pour eux et pour beaucoup d’autres Libériens.

Au moins 4500 personnes sont mortes au Libéria, le pays le plus gravement touché en Afrique de l’Ouest, mais on ne connait pas le chiffre exact. Collecter les informations quand la crise était à son paroxysme relevait de l’impossible.

A 24 ans, Melvin Sephes a beaucoup de responsabilités. Il est maintenant l’ainé de la famille. Lui et ses frères et sœurs ont perdu leur mère quand l’épidémie s’est intensifiée, en août 2014. Leur père les a abandonnés. Francis, le plus jeune des frères, a 15 ans. Il n’était qu’un enfant quand la guerre civile au Libéria a pris fin. Le pays est sorti si ravagé qu’il n’a pas su faire face à la pire épidémie d’Ebola de l’histoire.

Princess est la fille ainée de la famille Sephes. A 18 ans, elle sait qu’elle a de grandes responsabilités pour son âge. Korduah, où les orphelins vivent, est un village isolé, rural et pauvre. Princess doit s’occuper de ses deux sœurs, plus jeunes, Jessica, 8 ans, et Divine, 4 ans à peine. Elle ne comprend pas d’où est arrivé le virus Ebola ni pourquoi il a emporté sa mère. Princess devra remplacer sa mère, mais comme celle-ci, elle est résiliente et pleine d’espoir. Elle sait que sa situation et celle de ses frères et sœurs et meilleure que celle de beaucoup d’autres, car leur grand-père, Quito, leur donne sa seule source de revenus. Les Libériens peuvent compter sur les organisations comme Caritas, mais ils comptent aussi sur leurs familles élargies pour les aider à traverser cette crise.