L’histoire de Laxmi

30/08/2016

Une formation à l'élevage de volaille

Naddunuri Laxmi fait partie d’une communauté sans caste et est une femme très pauvre, habitant le village de Premnagar. Elle tente de gagner sa vie en tant que journalière. Chaque jour était un combat pour offrir de la nourriture en suffisance à sa famille. Elle était souvent désemparée et ne savait pas comment gagner quelques sous de plus afin d’améliorer sa vie et celle de sa famille.

Laxmi et de nombreuses autres femmes bénéficiaires ont suivi une formation à l’élevage de volaille avec Lodi, notre partenaire sur le terrain, afin d’augmenter les revenus de leur famille. Lors de sa formation, Laxmi a découvert que la poule Gramapriya était une espèce qui se développait plus vite, qui pesait plus lourd et qui donnait plus d’œufs que la poule locale qu’elle connait. Cette poule s’adapte d’ailleurs aussi à la campagne, elle est facile à élever et a de meilleures chances de survie.

Laxmi a reçu 5 poules Gramapriya mais n’était toujours pas convaincue. Lorsqu’elle a commencé à prendre soin de ces poules, elle a réalisé que c’était une espèce spéciale : elle a découvert avec joie  que les poules échappaient de façon intelligente aux prédateurs, qu’elles se nourrissaient seules dans la campagne, sans dépendre de leur éleveur, et qu’elles retournaient bravement dans leur nid, chaque soir.

Après 6 mois, elle a retiré les mâles du groupe et en a vendu la viande au marché. Avec cette viande, elle a gagné 600 roupies. Les poules avaient pondu, entre-temps, 190 œufs (55 à 70 chacune). Le succès de ce projet a suscité la curiosité des gens dans les villages avoisinants. Ils sont venus acheter ses œufs à un prix plus élevé pour pouvoir les faire éclore et élever leurs propres poussins. De ces 190 œufs, elle en a vendu 75, pour 1500 roupies. Avec sa famille, elle a mangé 55 œufs et a ensuite vendu le reste pour 200 roupies.

Au total, elle a gagné 2300 roupies grâce à sa volaille. Elle a gardé quelques œufs en vue d’avoir des poussins pour la deuxième génération. Plus que les avantages pratiques, il existe également les bienfaits sanitaires : les œufs permettent une nourriture plus variée et améliorée. Laxmi est heureuse que Lodi, avec le soutien de Caritas International, lui ait appris comment elle pouvait gérer différemment le revenu de sa famille et ainsi pouvoir gagner un peu d’argent.

Histoires associées

Toutes les histoires