Lutte contre le choléra

Caritas International Lutte contre le choléra
Caritas International Lutte contre le choléra
Caritas International Lutte contre le choléra
05/10/2016

Lieu:

Fonds-Baptiste

Durée:

Janvier 2010 - Décembre 2015

Partenaire local:

Caritas Haïti

haiti-NL

Objectifs

1. Caritas mène une campagne intensive d’information via les paroisses, les camps, les stations radio et les dépliants afin d’empêcher la propagation ultérieure du choléra . De simples mesures de précaution permettront de maintenir le risque de contamination aussi bas que possible : par exemple se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou bien cuire les aliments au préalable.
2. Caritas construit des centaines de toilettes et de lavoirs dans des lieux publics et dans des camps ainsi que des stations d’épuration. Caritas International Belgique soutient ce programme dans la région de Fonds-Baptiste à hauteur de 50.000 euros pour la construction de toilettes. Fonds-Baptiste est une région à haut risque.
3. Caritas fournit une aide d’urgence à environ 20.000 personnes sous forme d’eau potable, de denrées alimentaires, de tablettes de purification de l’eau, de sel en pastilles, de savon, de médicaments, et de kits pour l’hygiène personnelle. De plus, l’organisation se charge de fournir des lits supplémentaires pour les centres de santé. Dans la ville portuaire des Gonaïves par exemple, située à l’ouest de l’île et la plus fortement touchée par l’ouragan Thomas, les secouristes évacuèrent des enfants, distribuèrent des bâches en plastique et des biens de première nécessité alors que quatre centres de santé de la ville reçurent des lits supplémentaires pour les patients malades du choléra.

Contexte

Le 21 octobre 2010, une épidémie de choléra de type 01 (une des plus dangereuses) se déclara dans la province de l’Arbonite. 50 personnes moururent après quelques jours seulement et 1.500 autres durent être soignées.

Selon les chiffres de l’ONU et de l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), quelque 200.000 des presque 10 millions d’Haïtiens pourraient être contaminés ces douze prochains mois. Dans le pire des scénarios, 5 à 6 % d’entre eux mourront, soit 10.000 victimes ! L’ONU estime que l’an prochain la communauté internationale devra débloquer une aide d’urgence de 100 millions d’euros pour contrer l’épidémie. Début novembre, 6 provinces sur 10 de l’île des Caraïbes étaient déjà touchées.

La maladie se propage également, lentement mais sûrement, dans la capitale Port-au-Prince ainsi qu’aux alentours. Les zones les plus menacées sont les bidonvilles et les centaines de campements misérables. Depuis le tremblement de terre dévastateur du 12 février, 1,3 million de sans-abris y ont trouvé refuge et vivent dans des conditions d’hygiène et sanitaires déplorables.

La très contagieuse bactérie du choléra se propage via les selles, l’eau polluée ou les aliments avariés. Après quelques jours, elle provoque des diarrhées sévères qui peuvent provoquer à court terme une déshydratation du corps et conduire à la mort si l’on n’intervient pas rapidement. La maladie est relativement facile à soigner. En effet, il suffit d’avaler suffisamment de sel par voie orale ou intraveineuse pour stopper la déshydratation.

Bénéficiaires

Nombre de bénéficiaires directs : 100.000 personnes

Nous soutenons

Projets P

Caritas soutient des projets initiés par d'autres organisations en leur permettant de délivrer des attestations fiscales.

Une question ? Contactez-nous