Projet d’assistance aux réfugiés burundais du camp de Mahama

Caritas International Projet d’assistance aux réfugiés burundais du camp de Mahama
27/08/2016

LIEU:

Camp de Mahama : District de Kirehe, Province de l’est, diocèse de Kibungo, Paroisse de Rusumo, à la frontière avec la Tanzanie au bord de la rivière Akagera

BUDGET:

757.739 €

DUREE:

1 an, du 1er mai 2016 au 30 avril 2017 (+ 2 mois pour le reporting)

PARTENAIRE LOCAL:

Caritas Rwanda

FONDS PROPRES:

40.000 €

Rwanda

OBJECTIFS

L’objectif de ce projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes les plus vulnérables grâce à une amélioration nutritionnelle (santé), économique et psychosociale ainsi qu’à travers une meilleure cohésion sociale dans le camp de Mahama.

Rwanda-p1-2

CONTEXTE

Depuis avril 2015, un afflux massif de réfugiés burundais est arrivé au Rwand, fuyant l’insécurité et les conflits qui opposent le pouvoir actuel à ses opposants.

Des manifestations contre le troisième mandat du président Pierre Nkuruziza ont totalement dégénéré à Bujumbura, lala capitale Bujumbura et provoqué une riposte sanglante de la part des forces de l’ordre.

En mai  2015, une tentative de coup d’état a été déjouée, entrainant dans la foulée un afflux sans précédent des  réfugiés dans les pays voisins du Burundi, notamment le Rwanda au nord, la RD Congo à l’ouest et la Tanzanie à l’est.

 

Depuis , même si l’on assiste à un ralentissement des arrivées, les effectifs des réfugiés n’ont cessé d’augmenter aussi bien dans les milieux urbains que dans les camps de Mahama.

Selon les statistiques du HCR au 10 avril 2016, les effectifs des réfugiés burundais au Rwanda s’élève à 76 183 dont 48 043 dans le camp de Mahama, 24 435 dans la ville de Kigali, 3 058 dans la ville de Butare et le reste dans les camps de transit.

Que ce soit la Caritas Rwanda, les autres intervenants dans le camp de Mahama ou toute la communauté internationale, tout le monde ignore quand le pays retrouvera la paix. Et la Caritas ne peut pas s’engager dans une séquence d’appels d’urgence successifs alors que la situation semble s’enliser. D’où la nécessité de penser à une forme d’intervention plus stable et qui pourrait permettre aux réfugiés bénéficiaires de subvenir à leur propre survie dans des conditions de vie dans le camp.

BENEFICIAIRES

Malgré cette situation humanitaire, Caritas International tente de venir en aide à   plus de  2927 femmes (allaitantes) et à leurs enfants de 7 à 24 mois,  778 malades chroniques, 1070 personnes âgées, et  519 personnes handicapées. Elles représentent les personnes les plus vulnérables du camp. Les chiffres peuvent varier sensiblement en fonction de nouvelles arrivées des réfugiés correspondant à ces critères de haute vulnérabilité.

  • 60  filles et femmes chefs  de ménages ont été initiées à la planification et gestion des projets.
  • 60 femmes et chefs de ménages ont reçu une formation sur le kitchen Garden.

 

Documents utiles

Nous soutenons

Projets P

Caritas soutient des projets initiés par d'autres organisations en leur permettant de délivrer des attestations fiscales.

Une question ? Contactez-nous

Projets associés

Tous les projets