Une alimentation disponible et durable dans 3 communes de la région du Moso

Caritas International Une alimentation disponible et durable dans 3 communes de la région du Moso

© Isabel Corthier

19/09/2016

LIEU:

3 communes de la région du Moso

BUDGET:

1.764.706 €

DUREE:

2013-2018

PARTENAIRES LOCAUX:

SOPRAD et CED-CARITAS BURUNDI

FONDS PROPRES:

Cofinancement de CI.be 15% soit 264.706,-€ au total. Année 3 prévu du 1/1/2016 au 31/12/16 : montant pour le cofinancement 45.810€
FBSA- 1.500.000 €

burundi

OBJECTIFS

L’objectif est d’améliorer l’offre alimentaire, les revenus et l’accès aux marchés des  petits producteurs et des groupes de population les plus vulnérables. Les capacités de production et de stockage des petits producteurs et groupes de vulnérables sont renforcées durablement.

CONTEXTE

Dans la région du Moso, les populations ont été identifiées comme particulièrement vulnérables. Elles  souffrent d’une insécurité alimentaire récurrente. Le Fonds Belge pour la Sécurité Alimentaire considère donc  la région comme une zone géographique prioritaire d’intervention. En collaboration avec Caritas International, le FBSA a commandité une étude, réalisée en 2012 par le bureau d’étude SHER, afin d’identifier les déterminants spécifiques de l’insécurité alimentaire dans cette région naturelle de l’Est du Burundi. Les conclusions de cette étude ont attiré l’attention sur troiscommunes  particulièrement touchées : Cendajuru en province Cankuzo, Gisuru et Kinyinya dans la province de Ruyigi.

Ce programme multiacteurs a pour objectif d’intervenir (la disponibilité alimentaire dans la zone, l’accessibilité des ménages à ces aliments, l’utilisation qu’ils en font et la stabilité (les 4 piliers de la sécurité alimentaire).

BENEFICIAIRES

Pour l’ensemble de ces 6.000 familles de petits exploitants agricoles, 3 groupes d’actions et d’activités seront mis en œuvre et viseront à :

  • Augmenter les productions agricoles grâce à la promotion mise en place de mécanismes solidaires de prévention et de réaction aux catastrophes.
  • Augmenter les productions de l’élevage grâce au repeuplement du cheptel de chèvres (et dans une moindre mesure celui des poules) via entre autres la promotion
  • Conserver les eaux et les sols et faire des économies d’énergie

Documents utiles

Nous soutenons

Projets P

Caritas soutient des projets initiés par d'autres organisations en leur permettant de délivrer des attestations fiscales.

Une question ? Contactez-nous