Le centre psychiatrique SOSAME reçoit le prix Caritas International-Deckers

Caritas International Le centre psychiatrique SOSAME reçoit le prix Caritas International-Deckers
31/08/2016

18 Septembre 2013 – Le prix triennal Caritas International-Deckers est remis aujourd’hui au centre SOSAME de Bukavu (Sud-Kivu, RDC), en hommage à son travail de pionnier en soins de santé mentale, dans une région dévastée par les conflits armés. Le prix – un montant de 65.000 euros – de la Fondation veut récompenser une personne ou organisation qui joue, ou qui a joué, un rôle important sur l’un des terrains d’action de Caritas International : l’aide d’urgence et au développement, l’accueil et l’accompagnement des migrants.

L’hôpital SOSAME (pour SOins de SAnté MEntale) a été fondé en 1994 par les Frères de la Charité avec pour objectif le renforcement de soins psychiatriques destinés aux réfugiés
rwandais, établis à Bukavu et dans deux autres camps des environs. Le centre a dès son ouverture également contribué à l’amélioration des soins spécialisés pour la population congolaise. Depuis août 2002, le centre est reconnu par les autorités comme “hôpital publique spécialisé en psychiatrie”.

Aujourd’hui, le centre peut accueillir 100 personnes. Tant les malades mentaux (souffrances ou troubles psychiques, problèmes d’addiction…) que les victimes de guerre lourdement traumatisées (violences sexuelles, enfants soldats…) y reçoivent des soins. Chaque année, environ 10.000 consultations sont réalisées et plus de 500 patients hospitalisés. L’équipe
soignante du centre psychiatrique est composée de médecins, psychologues, infirmiers en soins généraux, laborantins médicaux, assistants sociaux et ergothérapeutes. Le centre est pourvu d’une installation d’électro-encéphalographie pour diagnostiquer l’épilepsie.

SOSAME, en tant que centre provincial de référence pour les soins de santé mentale, occupe une place centrale au sein du « Plan Stratégique pour la Province du Sud-Kivu ». Un plan qui entend promouvoir les soins de santé mentale dans le cadre des soins de santé primaire. La région du Kivu a subi ces 20 dernières années des guerres et des mouvements de populations successifs, qui ont marqué de nombreux esprits qui doivent maintenant être soignés. Les femmes sont les principales victimes de violences, et le projet vise à leur apporter une attention particulière.

L’activité du centre a apporté un changement de mentalité dans la région du Kivu. Avant, les patients souffrant de troubles psychiatriques étaient considérés comme ‘possédés par de
mauvais esprits’. Ils se retrouvaient rejetés par la société, voire enfermés. En promouvant l’approche du « garde-malade » auprès des familles, le centre a contribué à impliquer l’environnement du patient dans le processus de guérison. La population prend dorénavant conscience que les troubles psychiques apparaissant chez leurs proches sont tout à fait curables par thérapie ou médication.

En novembre 2009, un nouveau point de secours a officiellement ouvert ses portes à Shabunda avec une capacité d’accueil de 15 lits. Cette ouverture a rendu les soins de santé
mentale accessibles à cette population isolée. En 2014 s’ouvrira un nouveau poste à Uvira, situé à plus de 100 km au sud de Bukavu et sur le lac Tanganyika, à proximité de la capitale burundaise Bujumbura. Cette seconde ouverture permettra l’accès aux soins aux habitants de la partie sud du Sud-Kivu.

La Fondation Caritas International-Deckers a été créée grâce à un legs de Philippe Deckers en mémoire de son frère Charles Deckers, assassiné avec trois collègues Pères Blancs à Tizi-Ouzou (Algérie). La Fondation a pour objectif de soutenir des personnes ou des associations actives dans le même cadre d’activités que celles de Caritas International : aide d’urgence et au développement, et accompagnement des migrants.

AVIS AUX REDACTIONS

A l’occasion de la remise du prix le 18 septembre, Jean-Baptiste Musawu, secrétaire général de Sosame, et M. Bultinck, le fondateur du centre, seront présents dans notre pays et disponibles pour interviews. René Stockman, supérieur général des Frères de la Charité et expert en soins de santé mentale, est également disponible pour interview.
Ce 13 septembre, Caritas International lancait par ailleurs sa campagne annuelle. Une campagne de solidarité avec les victimes de la crise dans l’est du Congo. Un cri d’espoir et un
appel à la mobilisation sont lancés en ligne avec le mot clé #hopeforgoma. Ainsi qu’un appel aux dons sur le compte BE88 0000 0000 4141 ou sur www.caritas-int.be pour soutenir les programmes d’aide alimentaire, de relance de l’agriculture et de démobilisation des enfants soldats que Caritas mène dans la région.

Télécharger