Des centaines de déclarations de soutien aux réfugiés syriens

Caritas International Des centaines de déclarations de soutien aux réfugiés syriens
Caritas International Des centaines de déclarations de soutien aux réfugiés syriens
Caritas International Des centaines de déclarations de soutien aux réfugiés syriens
20/12/2017

« N’abandonne pas, tout finira par aller. Il y a de l’espoir », écrit Raùl dans sa lettre pour un jeune réfugié syrien. Cette année encore, nous avons reçu un grand nombre de belles lettres de jeunes écoliers belges cherchant à montrer leur soutien aux jeunes réfugiés syriens. Nous vous en proposons quelques passages !

Des centaines de lettres, dessins, photographies et cartes postales sont arrivés dans notre boîte aux lettres ces derniers jours : une collection de lettres colorées, douces et émouvantes. Au printemps 2018, les enfants et jeunes belges recevront une réponse d’enfants et de jeunes syriens accueillis dans des centres de réfugiés par nos partenaires au Liban. En collaboration avec Caritas Liban, nous faciliterons la correspondance.

EXTRAITS DES LETTRES

Cette année encore, le projet « Jeunes en exil » a pu compter sur beaucoup d’enthousiasme. Avec un torrent de déclarations de soutien comme résultats :

« Je voudrais te dire que mes parents et mes grands-parents étaient aussi des réfugiés. Ils ont fui leur pays à cause d’une forte dictature. Maintenant, ils vivent heureux en Belgique dans  leur nouvelle maison. Avec ce message, je voudrais te dire qu’il y a toujours de l’espoir, même quand il semble que l’espoir est mort. N’abandonne pas, tout finira par aller. Il y a de l’espoir. »

Raùl – 16 ans

« Je vous souhaite le meilleur dans la vie, souviens-toi d’une chose: ‘Fa inna ma’al usri yusra’ (après la pluie vient le beau temps). Quelle que soit ta situation, il y a toujours un moyen de s’en sortir. N’abandonne pas. Reste positif. »

Oumaia – 17 ans

EN SAVOIR PLUS SUR LE PROJET ?

Avec ce projet, les jeunes entrent directement en contact avec des réfugiés syriens scolarisés au Liban. Le conflit en Syrie et, le thème des réfugiés en général, deviennent ainsi une réalité moins lointaine. En plus de la correspondance entre les jeunes des deux pays, les enseignants reçoivent aussi un guide didactique pour aborder ce thème avec leurs classes.

Ce projet fait partie de notre campagne mondiale « Partager le chemin » (#ShareJourney). Il vise à encourager les rencontres et la solidarité entre les gens d’ici et les nouveaux arrivants.

Voulez-vous rester au courant de nos activités d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Actualités associées

Toutes les actualités