La transition, levier d’une meilleure intégration

Caritas International La transition, levier d’une meilleure intégration
Caritas International La transition, levier d’une meilleure intégration

© Isabel Corthier

30/11/2017

Présentation de la nouvelle boite à outils pour les initiatives locales d’accueil (ILA). A sa base : une collaboration étroite avec Convivial et un large sondage auprès des ILA. Ces outils visent à équiper le personnel des CPAS ainsi que toutes personnes travaillant à l’intégration de nouveaux arrivants. Le but ? Permettre un bon départ en Belgique après la période d’accueil.

Suite à leur reconnaissance, les réfugiés ont deux mois pour préparer leur nouvelle vie en Belgique. Ceci implique : trouver un logement, déménager, trouver une école pour les enfants, suivre des cours de langue, s’inscrire au CPAS, etc. Plus, toutes les démarches administratives qui en découlent. Assez court, non ?

Depuis le mois d’août 2016, cette « phase de transition » se déroule via l’une des 517 initiatives locales d’accueil (ILA). Réparties à travers les communes de Belgique, les ILA sont des logements individuels gérés par les CPAS locaux où l’aide matérielle a été temporairement prolongée.

« Investir dans un suivi intensif et des conseils pendant cette période de transition est crucial pour un bon départ dans notre pays ainsi que pour façonner l’avenir des familles de réfugiés », commente Anne Dussart, responsable des programmes sociaux de Caritas International.

Besoin de soutien

Pour les réfugiés, il n’est pas facile de trouver un logement pendant cette courte période. Ils passent d’un centre d’accueil collectif à une commune souvent inconnue où ils ne connaissent généralement personne, ne maitrisent qu’approximativement la langue,… Un accompagnement personnalisé est donc nécessaire pour faire de cette période de transition le levier d’une meilleure intégration.

Sondage auprès d’ILA

Ensemble avec l’asbl Convivial, ces deux dernières années, nous avons étudié comment faire de cette période de transition en ILA, une réussite. L’un des premiers constats ? Les réfugiés ne reçoivent actuellement pas le même soutien partout. En effet, un sondage exploratoire, rempli par 343 ILA sur les 517 de Belgique, montre, par exemple, que seul 24 % des assistants sociaux accompagnent les réfugiés lors de la première visite d’un logement. Par conséquent, que la communication avec bon nombre de futurs propriétaires est souvent difficile. Un autre fait notable : à 41 %, l’aide fournie par les ILA n’est pas adaptée aux besoins médicaux ou sociaux spécifiques, de sorte que les réfugiés peuvent se trouver dans une position d’extrême vulnérabilité.

Boîte à outils disponible

Il est très difficile pour les ILA de disposer de l’expertise nécessaire dans tous les domaines et de relever les défis de la transition. C’est pourquoi, avec eux, nous avons conçu cette boîte à outils.

Ces trois brochures sont téléchargeables :

Chaque brochure contient un outil pratique : une rose Tableau Vulnérabilité Transition, la boussole Bénévolat et la rosace du logement. Découvrez les tous ici.

La collaboration reste importante

Caritas International et Convivial soutiennent les ILA dans la recherche de logement si localement la celle-ci reste vaine ou si les besoins spécifiques des réfugiés vulnérables s’avèrent trop importants. Entre autres dans le cadre des Housing-cafés et du service de logement Convivial.

La transition est une question complexe qui ne peut être résolue par un seul acteur. Le partage d’expertise est donc une clé pour faire de la transition un levier pour une meilleure intégration.

Ces boites à outils ont été développées grâce au soutien financier de Fedasil et de AMIF .

Actualités associées

Toutes les actualités